fbpx
French VERSION
,

Finale NBA-Match 6 : Milwaukee-Phoenix, «difficile de ne pas trop s'enflammer»

Dunk rageur d'Antetokounmpo (34) face aux Suns. Les Bucks peuvent être sacrés dès ce mercredi 21 juillet.
Dunk rageur d'Antetokounmpo (34) face aux Suns. Les Bucks peuvent être sacrés dès ce mercredi 21 juillet.

Si Milwaukee gagne face à Phoenix, cette nuit de mardi 20 à mercredi 21 juillet (1 heure UTC), il remporte son deuxième titre de champion NBA, 50 ans après le premier. En cas de défaite, les deux équipes seront à égalité (3-3), il faudra alors recourir au match 7 (vendredi 23 juillet) pour les départager.

Les Bucks, qui mènent 3-2, sont proches du but. Ils semblent avoir du mal à contenir leur excitation. «C'est difficile car tu travailles tellement pour arriver à ce moment. C'est difficile de ne pas trop s'enflammer», a admis Giannis Antetokounmpo, lundi 19 juillet en conférence de presse.

«Parfois je dors et j'en rêve»

La star grecque s’empressera d’envoyer une précision à ses coéquipiers : «C'est le moment où nous devons être le plus disciplinés. C'est ce que je veux essayer de faire. Je vais essayer d'être le plus discipliné possible. Ne pas être trop excité. Ne pas être trop exalté pour le match. Rien de tout cela. Je ne peux pas jouer ce match maintenant. Le match est demain (nuit du mardi à mercredi).»

Il ajoutera : «Pour le moment, je ne peux rien y faire, alors j'essaie même de ne pas y penser, mais c'est difficile. Parfois je dors et j'en rêve. Mais c'est le moment où nous devons être disciplinés individuellement. Moi, Khris, le coach, Jrue, Brook, tous les gars de l'équipe. Nous ne devons surtout pas nous préoccuper d'avoir des projets pour la célébration. Rien de tout cela tant que nous n'avons pas gagné. C'est l'état d'esprit que je vais avoir jusqu'à demain (mardi aux Etats-Unis).»

«Il ne faut pas regarder en arrière»

Côté Suns, Chris Paul rappelle : «C'est un match à élimination directe. Donc c'est pour de vrai. Il ne faut pas regarder en arrière. Nous devons répondre présents, être prêts à jouer. Soit on gagne, soit on rentre à la maison. Nous avons encore une chance. Nous avons notre destin entre nos mains. Donc c'est très excitant.»

Le meneur des Suns se veut confiant : «Nous savons quels joueurs nous avons, nous savons de quoi nous sommes capables, nous nous rappelons tout ce que nous avons traversé tout au long de cette saison. Nous aurions aimé ne pas avoir à attendre si longtemps, mais c'est comme ça.»

La Rédaction

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram