fbpx
French VERSION

NBA- Pascal Siakam : «Je me suis senti mal de voir ces calomnies autour de moi»

Pascal Siakam et Nick Nurse Toronto
Pascal Siakam et son coach ont enterré la hache de guerre

Annoncé très souvent sur le départ en fin de saison dernière, Pascal Siakam reste à Toronto où il sera certainement le «Franchise player». L’ailier fort camerounais reconnait tout de même s’être posé beaucoup de questions sur son statut chez les Raptors et le manque de soutien de ses dirigeants.

La saison NBA reprend le 19 octobre prochain. En attendant, les franchises préparent leur rentrée. A Toronto qui sort d’une saison sans play-off et donc très décevante, avant la reprise, l’heure était à la réconciliation entre le coach Nick Nurse et le Camerounais Pascal Siakam. «Passons à autre chose, ça a été un désaccord, tout est rentré dans l’ordre entre nous. Pour Nick, la franchise et pour moi, le plus important maintenant c’est de nous concentrer sur la façon dont on va renouer avec la victoire. On veut retrouver le statut que l’on pense être le nôtre. C’est tout ce qui occupe notre esprit» avance l’ailier fort, champion 2019 avec la franchise canadienne.

«J’ai trouvé qu’il y avait eu un manque de communication»

Cependant le basketteur de 27 ans, très en deçà de ses standards la saison passée, ne cache pas s’être posé plein de questions après son altercation avec son entraîneur et sa suspension pour un match, à la suite de propos jugés déplacés par sa Direction. «J’aurai toujours un énorme respect pour Masai Ujri (manager général des Raptors), que je connais depuis longtemps, par rapport à ce qu’il a fait pour l’Afrique. Mais, honnêtement, j’ai trouvé qu’il y avait eu un manque de communication» assure Siakam.

«Je ne me suis jamais vraiment senti comme le leader»

Malgré son gros contrat (130 millions dollars sur 4 ans), le Camerounais n’avait pas l’impression que, dans le jeu, le staff souhaitait lui confier les clés. Une amertume pour lui. «J’avais l’impression que la question se posait : ‘On t’a offert un contrat maximum mais es-tu le franchise player ?’ J’ai eu du mal avec ça. Kyle Lowry, qui est pour moi le plus grand Raptor de l’histoire, disait être le franchise player. J’avais le contrat, mais je ne me suis jamais vraiment senti comme le leader. Je me suis senti mal de voir cette négativité, ces calomnies autour de moi» dit-il. Kyle Lowry parti, la question ne se pose plus alors. La balle est désormais dans son camp. A Siakam de guider son équipe et de la ramener dans le top 8 à l’Est.

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram