fbpx
French VERSION

Bestine Kazadi, présidente Vita Club: "Convaincre"

Elle a marqué l’histoire du foot congolais en devenant la première femme présidente dn club d’élite en RDC. Mais pour Bestine Kazadi, le plus dur reste à venir. La nouvelle dirigeante de l’AS Vita Club de Kinshasa sait qu’elle doit prouver. Dans cet entretien accordé à SNA, elle livre ses grands projets pour l’AS V.Club.

Bestine Kazadi, votre nomination a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. Qu'est-ce que ça fait d'être la première femme à la tête d'un club aussi prestigieux que le Vita Club ?

Cela est une grande fierté pour moi, un honneur, une responsabilité parce que j'ai inscrit V. Club sous le vocable de sport business afin de lui permettre de devenir ce club omnisports moderne, performant, compétitif pouvant vivre à travers ses fonds propres, ayant son propre budget pour pouvoir être ainsi maître de sa vision stratégique. Ma nomination est une ambition, un levier, un moteur.

Certains ne manqueront sans doute pas de jeter un regard machiste sur votre travail. Quelle serait la meilleure réponse pour vous ?

À propos des regards machistes, il ne me reste plus qu'à convaincre. Il ne me reste plus qu'à semer la confiance et prouver ma détermination par un mental fort, une organisation structurée et un financement bien géré. Comme je l’ai dit, je veux inscrire Vita Club comme un club moderne, un club compétitif. Je veux en faire un club à dimension continentale. Donc, cette ambition sportive est une stimulation.

Quels sont justement les projets de cette ambition sportive que vous nourrissez pour l’AS V.Club ?

L'ambition lorsqu'on est élu à la présidence d'un club aussi prestigieux et populaire que V. Club, c'est de gagner. Gagner le plus de coupes, le plus de trophées. C'est également, à moyen terme, de créer une école de formation pour jeunes athlètes de 12 à 17 voire 18 ans. Et puis dans un long terme, c'est de créer une équipe de football féminin et inscrire nos autres disciplines dans un recrutement plus féminin.

Mais le club a-t-il, aujourd’hui, les moyens de ses ambitions ?

Les moyens, le club doit aller les chercher. Il doit devenir autonome et capable de créer du revenu. Alors, comment le faire ? Eh bien, en signant des contrats de sponsoring, en collaborant avec une banque commerciale partenaire, en vendant V. Club comme un véritable club commercial ainsi que ses dérivés. En travaillant également sur la communication et sur l'image du club.

Qu’espérez-vous en tant que femme dirigeante dans un monde dominé par les hommes ?

En tant que femme, j'espère être la preuve que rien n'est impossible. Que lorsqu'on a des convictions, la foi et la détermination de réaliser un objectif, tout est possible. Quand vous êtes déterminée, audacieuse, ambitieuse, si vous cultivez la force et la croyance en vous, que même dans ce monde d'hommes, il est possible d'être élue si vous croyez en vous. J'en suis la démonstration vivante. Laisser des traces dans V. Club, dans son histoire voilà l'ambition finale que je recherche.

Propos recueillis par Jean-Charles MAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram