fbpx
French VERSION

Botola: L'affaire Raja-El Jadida risque d'atterrir au TAS

Alors que le championnat marocain est sur le point de reprendre, l'affaire du match reprogrammé entre le Raja Casablanca et Difaâ Hassani d'El Jadida (DHJ) suscite encore la polémique. Le club Jdidi n'exclut pas de saisir le TAS.

"Injustice", "peur du Raja" ou "non-respect de l'équité sportive"? Les mots vont bon train chez les supporters d'El Jadida. Le club phare de la ville, le DHJ, ne compte en tout cas pas se laisser faire dans l'affaire l'opposant au Raja Casablanca. Mieux, l'équipe estime qu'elle est en droit de gagner le match de la 9e journée sur tapis vert.

Pour rappel, après un déplacement en Algérie, le Raja ne s'était pas présenté au stade El Abdi pour disputer cette rencontre. Pour justifier son absence, le club invoque un problème de calendrier et un temps de repos de moins de 72 heures.

L'affaire avait finalement atterri aux mains de la FRMF qui, semble-t-il, avait sanctionné l'équipe casablancaise. Un document officiel ayant fuité contenait d'ailleurs des décisions allant dans ce sens. En tout cas, avant le revirement opéré tout récemment. Le match doit donc être rejoué le 27 juillet, selon l'instance. La Fédé fonde sa décision sur le temps de repos nécessaire avant deux rencontres de suite. Or, le DHJ avait déjà en tête les trois points qu'il espérait obtenir sur tapis vert. Important dans la course aux places africaines.

Le DHJ menace, le Raja trace

Ce mercredi, la direction du club d'El Jadida confirme qu'elle "ne ménagera aucun effort pour défendre (ses) intérêts légitimes au sein de toutes les institutions nationales et internationales".  A demi-mot, une plainte au niveau du Tribunal arbitral du sort (TAS) n'est pas à exclure. Mais cette possibilité risque encore de compliquer la fin de la saison, déjà difficile à boucler.

Le DHJ estime que la reprogrammation de cette rencontre n'a pas pris en compte ses intérêts. Cette décision "est venue séparer les deux parties au conflit, le Raja Casablanca et la ligue professionnelle. Sans prendre en compte les droits de notre équipe...". D'ailleurs, l'équipe entend mettre en place un comité juridique spécial "pour suivre toutes les phases de ce dossier". La direction du club compte en outre soumettre tous les documents juridiques aux autorités compétentes pour obtenir gain de cause.

Chez le Raja Casablanca, pas trop de commentaires, cependant. Vu que la décision arrange l'équipe dans la course au titre. De nombreux supporteurs d'équipes rivales, notamment du Wydad Casablanca (WAC) voient en cette décision une sorte d'injustice. Et surtout une "peur" de taper fort contre les gros clubs. Il faut le dire, les décisions sont souvent en faveur de certaines équipes, d'où le sentiment d'injustice chez les plus petites. Le Raja, 6e au classement, a encore 5 matchs de retard à disputer en championnat, le plus gros total parmi l'élite. Son éternel rival occupe la tête devant le Fath Union Sport (FUS) et le Mouloudia d'Oujda (MCO).

Par ailleurs, la Fédération a voulu faire respecter l'équité sportive pour la fin de saison. Ainsi, à partir de la 27e journée, les 5 premières équipes et les 5 dernières au classement général provisoire joueront en même temps (date et heure). Une programmation de la 27e à la 30e journée sera en ce sens communiquée le 31 août prochain. 

Momo HADJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram