fbpx
French VERSION

Bouba, à jamais le premier !

Les mots sortent difficilement. Juste dévasté... Le temps à Dakar annonçait pourtant une agréable journée, ce dimanche. Mais cet énorme coup de massue s'est abattu sur le pays de la Téranga.

Pour sûr, ce 29 novembre 2020 restera à jamais sombre pour les Sénégalais. Pape Bouba Diop est parti. A jamais, il restera cependant dans nos cœurs ! A jamais, ce géant, mais si mobile milieu, restera le premier buteur du Sénégal en Coupe du monde.

Un but inscrit en match d’ouverture de la Coupe du monde 2002 contre la France (1-0), championne du monde et d’Europe en titre. Et disons-le tout de go: ce but est le meilleur moment de fan du ballon rond pour de nombreux Sénégalais. A tout un peuple, fou de foot, Bouba a procuré une joie incommensurable et des frissons indescriptibles.

Cette 30e minute de ce match inoubliable du 31 mai reste gravée dans la mémoire commune des Sénégalais. Nous avons pleuré et crié de joie. Et sa célébration, la plus originale de ce Mondial 2002, a fait danser une nation. Tous âges confondus. C’est simple, si on fait un sondage au Sénégal sur l’événement qui a le plus marqué positivement les Sénégalais, cet exploit viendrait incontestablement en premier. Et peut-être de loin.

Discret, humble et doué

Mais Bouba Diop, ce n’est pas que ce but de la victoire contre ce contingent des Bleus. C’est aussi deux buts contre l’Urugay (3-3) qui permettent au Sénégal de se qualifier en huitièmes de finale de ce Mondial pour sa première participation. Bouba, auteur de ce but en demi-finale de la CAN 2002 qui participe à exorciser le Nigeria (2-1), bête noire du Sénégal pendant très longtemps. Bouba, un garçon calme, un footballeur simple. Il était tout à la fois discret, humble et doué. Pas de bling-bling et toujours prêt à mouiller le maillot. Il n'avait rien du héros tonitruant, à revendiquer sa prouesse ou réclamer une solde pour services rendus à la nation.

Pape Bouba Diop était aussi un ambassadeur du Sénégal qui aura rayonné en Suisse, en France et en Angleterre.  Bien avant Sadio Mané, le numéro 19 des Lions, venu de Rufisque, un département de la capitale Dakar, a marqué la Premier League. Avec Fulham et Portsmouth, Bouba s’est battu, montré généreux à chaque instant. Il ne trichait jamais. Avec le cœur, il a toujours joué.

Pape Bouba Diop est parti trop tôt, à tout juste 42 ans, ravagé par la maladie. Dans sa discrétion légendaire. Il a ravi le cœur des Sénégalais, un matin de mai... A jamais, Pape Bouba, numéro 19. Le Sénégal ne t'oubliera jamais, Gaïndé!

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram