fbpx
French VERSION

Handball-Congo : un dirigeant suspendu 3 ans pour agression physique

Certains membres de la FECOHAND

Trois ans de suspension avec interdiction d’assister aux activités de handball organisées sur toute l’étendue du territoire congolais. C’est la décision de la Fédération congolaise de handball (FECOHAND) à l’encontre de Pacôme Ngambomi. Il est reproché au président de la section handball de la Jeunesse sportive de Ouenzé (JSO) de Brazzaville, d’avoir agressé physiquement un dirigeant de la FECOHAND.

Le 11 septembre dernier, après leur match de Coupe du Congo de handball,  Ngambomi et ses éléments attendaient le bus pour se rendre au gymnase Nicole Oba. Le quartier général où sont logées les équipes qui participent à cette 3ème édition de la Coupe du Congo. Mais aux yeux de Ngambomi, le moyen de transport «tardait» à arriver.

S’en est suivi un échange de paroles avec un membre du bureau de la FECOHAND. Et c’est sur ces entrefaits que le président de JSO a roué de coups de poing le dirigeant. Un comportement «inadmissible» selon l’instance nationale de handball. Elle n’a pas donc hésité à appliquer l’article 139 et 14 du règlement intérieur.

Les deux dispositions  recommandent de suspendre pour trois ans avec interdiction d’assister aux activités de handball, toute personne reconnue coupable de violences physiques au sein de la Fédération ou lors des compétitions.

J.N.N

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram