fbpx
French VERSION

C1 : Ce Bayern a tout !

Bon, pour les grincheux et les chouineurs, on concède d’emblée qu’aucune équipe n’est parfaite. Que chaque formation a certainement un Talon d’Achille ou une bête noire. Pour ce Bayern Munich, champion d’Europe 2020, c’est peut-être le Real Madrid ou Liverpool. Les deux dernières équipes qui l’ont sorti de la C1. Ou sûrement Cristiano Ronaldo, l’habituel bourreau de Manuel Neuer. La star portugaise a mis neuf buts en six matchs contre le «mur de Munich». Mais il faudra leurs retrouvailles pour en avoir le cœur net.

En attendant, ces Munichois sont proches de la perfection. Ils ont tout! Le talent, la jeunesse, le bon état d’esprit. Un fort caractère, aussi. Il y a une semaine, vu la physionomie du match à Moscou, beaucoup de clubs se seraient contentés de gérer le nul et repartir avec un point. Mais ce Bayern-là ne veut plus rien d’autre que les succès.

Kimmich sait tout faire

D’ailleurs, le but de la victoire lors de la 2e journée de C1 est venu de celui qui incarne le mieux l’image de cette équipe: Joshua Kimmich. Le numéro 6 bavarois sait tout faire. Il défend bien et intelligemment; il n’est jamais fatigué. Il sait construire le jeu et fait d’excellentes passes courtes ou transversales. Et puis, il marque en passant de très jolis buts décisifs. Comme cette reprise limpide qui cloue le gardien du Lokomotiv et refroidit Moscou (2-1). Hier mardi, sur la pelouse du RB Salzbourg corrigé 2-6, il s’est mué en passeur en offrant deux caviars à Boateng et Sané. Le futur capitaine de cette incroyable formation, c’est lui, Kimmich. Il est aussi, sans aucun doute, le futur capitaine de la Mannschaft.

De plus, ce qui est étonnant dans ce Bayern, c’est qu’il est capable de ronronner pendant un moment et donner l’impression qu’il fait jeu égal avec son adversaire. Mais, il lui suffit juste d’une ou deux accélérations pour faire la différence. Les latéraux, les défenseurs centraux, les milieux et les attaquants, tous sont capables de centrer et de marquer. Il faut juste jeter un coup d’œil au tableau d’affichage de la Red Bull Arena de Salzbourg, ce mardi soir, pour s’en apercevoir.

Flick, c’est fantastique

Mais ce Bayern, c’est également Hansi Flick. Ce mec a créé une machine à gagner. Ça fait quand même sourire de le dire. Car il y a un an ce technicien était encore inconnu du grand public. Il fut un footballeur moyen au Bayern. Son début de carrière d’entraîneur principal est chaotique avec notamment un limogeage à Hoffenheim, à l’époque en 3e division. Il regagne un peu de notoriété comme adjoint de la sélection allemande championne du monde 2014. Adjoint d’un Niko Kovac qui mène les Bavarois vers la dérive, Flick remet très vite cette équipe dans la bonne direction lorsque les dirigeants lui filent les mannettes, le 3 novembre 2019. Un an plus tard, il a remporté toutes les compétitions auxquelles il a pris part. Plus fantastique, Hansi Flick est désormais le premier entraîneur de l’histoire à remporter ses 11 premiers matchs de Ligue des champions. Insatiable !

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

19:30Campeonato Cearense
Atletico-CE
1 - 0
68 
Crato
19:30Campeonato Cearense
Barbalha
0 - 5
65 
Caucaia
19:30Campeonato Cearense
Icasa
0 - 1
66 
Ferroviario
19:30Campeonato Cearense
Pacajus
0 - 0
70 
Guarany
19:00LaLiga2
Mirandes
1 - 0
Finished
Malaga

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram