Camavinga, fils de Cabinda

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Actus peopleKongossa

Camavinga, fils de Cabinda

Edouardo Camavinga. Le jeune milieu de terrain né le 10 novembre 2002 en Angola épate depuis ses débuts à Rennes, l’an passé. Match après match, il confirme tout son talent. «Il est très mature pour son âge» témoigne son expérimenté coéquipier Steven Nzonzi (31 ans). Désormais, l’enfant de Cabinda s’apprête à conquérir l’Europe.

Dans le foot, quand on évoque Cabinda, cette province de l’Angola, cela renvoie à de tristes souvenirs. En effet, le 8 janvier 2010 à quelques jours du coup d’envoi de la CAN qu’accueille l’Angola, le bus de l’équipe nationale du Togo est victime d’une fusillade dans cette ville, située à la frontière de l’Angola et du Congo. Cet assaut de rebelles fait 3 victimes sur le coup. Le chauffeur, l’entraîneur adjoint, Abalo Amélété et Stanislas Ocloo, le chef de presse de la délégation sont atteints et décèdent. Touché dans le bas du dos et à l’abdomen, le gardien des Eperviers Kodjovi Obilale échappe à la mort. Mais sa carrière prend fin à seulement 26 ans.

Bientôt, Cabinda ne sera plus tout simplement associé à cette atrocité. Car un des plus grands joyaux du football est né dans cette localité. Son nom est Edouardo Camavinga. En effet, il y a 18 ans, ses parents congolais sont venus se refugier à Cabinda. Ce n’était qu’une petite escale. Mais cela a suffi pour donner naissance à celui que les observateurs présentent comme le meilleur milieu de terrain actuel né après 2000. Un surdoué du ballon rond.

A 17 ans, Camavinga est devenu la star du Stade Rennais. Dès ses premiers matchs, il a mis dans sa poche, fans et observateurs. Et depuis lors, à chaque sortie, Edouardo confirme son potentiel. Son pied gauche mielleux, sa vision de jeu, son audace, son élégance et son charisme épatent. Adversaires et coéquipiers sont unanimes sur son talent et sa progression. «Il est très mature pour son âge. C’est ce qui fait la différence. Il a un gros volume de jeu. Or, c’est quelque chose qu’on apprend avec l’âge d’habitude. C’est positif pour la suite. Il parait très à l’aise, il dégage cette maturité et va continuer de progresser. Et puis il travaille bien. C’est un bon petit», témoigne le champion du monde français Steve Nzonzi qui partage depuis janvier l’entrejeu des Bretons avec la pépite.

Plus jeune buteur de l’histoire du stade rennais à 17 ans 1 mois et 5 jours, il devient la semaine dernière le deuxième plus jeune buteur de l’équipe nationale de la France. Eh oui, le jeune né à Cabinda de parents congolais joue pour la France. Le pays où il a grandi et obtenu la nationalité en novembre 2019.

Ce mardi, le fils de Cabinda va découvrir la Ligue des champions en même temps que son équipe le Stade Rennais, né un siècle avant lui (1901).

Demba VARORE

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com