fbpx
French VERSION

CAN 2022: le Burundi croit à la qualif

Jimmy Ndayiziye

La victoire des Hirondelles, dimanche dernier, sous la direction de  Jimmy Ndayizeye (3-1) devant les Mourabitounes suscite de l’espoir. Le Burundi y croit: la qualif est possible.

Avec deux défaites d’entrée contre la Centrafrique et le Maroc, les dirigeants de la Fédération de Football du Burundi (FFB) commençaient à s’inquiéter. La décision de changer l’entraîneur national tombe le 2 novembre 2020. Jimmy Ndayizeye est nommé entraîneur pour les deux matchs contre la Mauritanie. Il remplace Alain Olivier Niyungeko qui a pourtant qualifié le Burundi pour la  première fois à la CAN 2019. Pari réussi, puisque Ndayiziye récolte 4 points sur 6. 

Cet ancien défenseur des Hirondelles est par ailleurs l’actuel entraîneur du club le Messager, champion du Burundi en titre. Pour les deux matchs contre la Mauritanie, Ndayizeye n’a pas chambardé la hiérarchie. Le capitanat est resté à Saido Berahino, malgré le retour en sélection de Saidi Ntibazonkiza, le plus capé de l’équipe actuelle. Par contre, c'est à Ntibazonkiza que Ndayiziye a confié la responsabilité d’encadrer les jeunes qui, pour la plupart, honorent leur première sélection en match officiel. Mission accomplie  pour Ntibazonkiza qui compte déjà 3 buts en deux matchs. Mais également pour ses coéquipiers qui rendent des copies honorables.

Un travailleur infatigable

 

Comparativement aux deux premières rencontres, Jimmy Ndayizeye bénéficie de joueurs de qualité par rapport à son prédécesseur. Sur les 11 titulaires d’Alain Olivier Niyungeko, le nouveau sélectionneur n’en a retenu que trois. Ce qui prouve un changement évident. La présence des binationaux comme Marco Waymans et Philippe, le retour en sélection de Berahino et Gaël Bigirimana qui ont raté les deux premiers matchs ainsi que la première sélection de Youssuf Ndayishimiye, joueur de Yeni Malatyaspor en Turquie, ont redynamisé les Hirondelles. De même, la titularisation d'un jeune gardien, pour la première fois, à la surprise générale, mais qui n’a pas du tout déçu. Jimmy Ndayizeye, connu pour être un travailleur infatigable, a fait confiance à trois joueurs locaux sur son 11 de départ. Contrairement à son prédécesseur qui ne sélectionnait aucun joueur local.

 

Les fans des Hirondelles et les observateurs du football burundais pensent qu’une qualification pour la deuxième fois d’affilée à la CAN est possible. Mathématiquement, ça se tient. Cependant, il faudra compter sur un faux pas des Mourabitounes, concurrents directs à la deuxième place.  

Cette équipe du Burundi a encore des chances de décrocher une qualification à la CAN 2022. Le président de la FFB commence d’ailleurs à faire les yeux doux à d’autres binationaux. C'est le cas des attaquants Mike Trésor Ndayishimiye (Willem II en Hollande) et Largie Ramazani (Almeria en Espagne).

Les Burundais attendent impatiemment le choc contre la Centrafrique comptant pour la 5e journée de ces éliminatoires. Ce sera  le 22 mars 2021 au Stade Intwari de Bujumbura. Après seulement, ils pourront y voir clair.

Désiré HATUNGIMANA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

19:30National League
Europa FC
5 - 0
Awaitingupdates
College 1975 FC
20:00League Two
Barrow
0 - 0
43 
Harrogate
20:00League Two
Bradford City
1 - 0
45+1 
Mansfield
20:00League Two
Cambridge Utd
0 - 0
44 
Scunthorpe
20:00League Two
Cheltenham
0 - 0
45 
Southend

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram