CAN 2021: le Cameroun encore au stade des travaux

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

A la UneAutresFlash InfosFootballSport News AfricaUNE

CAN 2021: le Cameroun encore au stade des travaux

Alors que le Comité Exécutif de la CAF se réunit par visioconférence ce 30 juin pour décider de l’avenir de la CAN 2021, tout n’est pas encore prêt aux pays des Lions Indomptables.

Une incertitude plane sur le maintien de la CAN 2021 à ses dates initiales. Le sort de la compétition se joue ce mardi 30 juin. En effet, le Comité Exécutif de la CAF se penche sur le calendrier de la compétition prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2021.

En raison de la pandémie de coronavirus, seulement deux journées des éliminatoires ont pu se tenir. Au niveau des infrastructures sportives retenues pour cette grand-messe du football continental, le Cameroun n’est pas encore tout à fait au point.

Yaoundé : le Complexe d’Olembe encore en chantier

CAN 2021/Cameroun: Course contre la montre au Complexe d'Olembé !

Programmé pour accueillir le match d’ouverture et la finale de la CAN 2021, le chantier n’est pas terminé. Il frôle juste 80 % de réalisation. Dotée d’un stade principal de 60 000 places assises, l’infrastructure est calquée sur le modèle du nouveau stade de la Juventus Turin. Les travaux ont connu plusieurs vagues d’interruption, à cause de difficultés financières de Gruppo Piccini. Le contrat de l’entreprise a d’ailleurs été rompu pour « résultat insuffisant ».

Le chantier est confié depuis quelques mois à Magil Construction. Il semble avancer à bon rythme. En ce qui concerne le stade principal, le gazon est déjà visible. Les sièges sont tous fixés dans les tribunes et la piste d’athlétisme est en cours d’achèvement.

Mais il reste à réaliser la partie technologique et l’installation des réseaux d’approvisionnement en eau et en électricité. Côté terrains d’entraînement, le premier est presque fini, tandis que le second est prêt à l’utilisation. L’autre infrastructure sportive phare de Yaoundé, c’est le stade Omnisports Ahmadou Ahidjo. D’une capacité de 40 000 places assises et deux annexes, il doit accueillir les matchs de la deuxième poule logée dans la capitale camerounaise. Disponible depuis plusieurs années, il a servi durant la CAN de foot féminin en 2016.

Bafoussam : les exigences de la CAF respectées

Pas d’inquiétudes dans la capitale de la région de l’Ouest, qui va abriter une poule de la compétition. A Bafoussam, toutes les infrastructures sportives retenues sont prêtes. Elles auraient même déjà été réceptionnées de façon provisoire.

Il s’agit du stade annexe de Kouekong et des terrains municipaux de Bafoussam-Bamendzi, Mbouda, Bandjoun. Quant au stade Omnisports, principal lieu de compétition, il est prêt depuis cinq ans. Les travaux additifs exigés par les experts de la CAF sont achevés. Ils ont concerné l’aménagement des parkings, l’installation et l’équipement d’une salle de presse, l’installation d’un réseau internet haut débit et l’amélioration de l’éclairage.

Garoua : le Roumdé Adja paré

CRTVweb - Quelques images du Stade Roumde Adja de Garoua... | Facebook

Le stade Omnisports Roumdé Adjia est désormais fonctionnel. Après deux années de travaux, l’infrastructure de 20 000 places assises est complètement rénovée. Ainsi, la piste d’athlétisme compte désormais huit couloirs aux normes de la Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics).

La pelouse est en gazon naturel. La tribune de presse, la loge présidentielle, la zone VIP entre autres sont totalement équipés. Une nouvelle clôture est érigée autour du stade, de même que des parkings sont aménagés.

Douala, Buea et Limbe prêts

La CAF avait homologué les différents stades (Omnisports, Middle Farm, Centunery, Molyko) de Buea et Limbe. C’était en prélude à la CAN féminine de 2016. Douala est la troisième ville parée d’infrastructures sportives pour abriter des matchs internationaux. Dans la capitale économique du Cameroun, le stade de la Réunification vient d’être totalement rénové.

Pareil pour son annexe et les autres terrains d’entraînement retenus pour la CAN 2021, comme le stade Mbappe Leppe. Le parc en infrastructures sportives de la ville est même renforcé avec la construction d’un Complexe flambant neuf à Japoma.

C’est un joyau doté d’un stade principal de 50 000 places et de deux annexes. Ces terrains d’entraînement couverts comptent chacun 2 000 places. Le complexe devait même accueillir la finale de la Ligue des champions en mai dernier. Mais le match a été reporté en raison de la pandémie du corobnavirus.

Kigoum WANDJI

Commentez ici

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com