fbpx
French VERSION

CAN 2021-organisation : le Cameroun rassure, l'Algérie à l'affût

Réagissant à la rumeur entourant une possible délocalisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Amara Charaf-Eddine, a ouvert la porte à une candidature. Mais le Cameroun réitère qu'il sera bien le pays organisateur.

De nos correspondants au Cameroun et en Algérie,

 

Le ministre des Sports du Cameroun réagit au sujet d'un probable retrait de l'organisation de la CAN

Le bruit parcourt les réseaux sociaux à la vitesse de la lumière : le Cameroun pourrait se voir retirer l’organisation de la prochaine CAN de football. Certains pays comme l’Algérie, semblent déjà se positionner. L’Algérie ne s’est pas proposée, mais n’est pas non plus contre l’idée de remplacer le Cameroun. Alors que le Maroc fait le forcing pour chiper l’organisation du tournoi.

Comme rapporté par plusieurs médias du Royaume chérifien, le président de la Fédération marocaine, Fouzi Lekjaâ est en train d’activer ses lobbies pour convaincre les membres influents de la CAF. Une manœuvre désespérée, selon le ministre des Sports camerounais. Devant la presse nationale et internationale à Yaoundé, Narcisse Mouelle Kombi a livré un discours percutant.

«Il s’agit a-t-il déclaré, de manœuvres dolosives visant à jeter du discrédit sur le Cameroun au sujet d’une incapacité supposée de notre pays à relever le défi de l’organisation de la CAN 2021. Mais aussi des manœuvres que mèneraient certains pays pour récupérer la CAN Cameroun 2021».

L’occasion de couper court aux supputations sur un éventuel retrait de la CAN au pays des Lions Indomptables. «Nous devons le dire haut et fort : la CAN 2021 est un acquis pour le Cameroun. La question de son éventuelle réattribution à un autre pays n’est nullement à l’ordre du jour. Rien dans la communication officielle de la CAF et dans la dynamique du partenariat. Et des échanges avec les autorités camerounaises ne laissent entrevoir une telle éventualité», poursuit le patron des sports camerounais.

 

Le ni oui ni non du président de la FAF

Profitant de sa présence à l’Assemblée générale élective du Comité national olympique algérien (COA), mardi 8 juin, Amara Charaf-Eddine, a ouvert la porte à une candidature.

«C’est un sujet qu’on pourra aborder après avoir consulté les pouvoirs publics. L’organisation d’une compétition de ce calibre n’est pas une question qui se traite au niveau de la Fédération algérienne de football uniquement», a confié le président de la FAF. «C’est un sujet qu’il faut aborder au plus haut niveau des instances nationales. Le jour où nous serons prêts, nous allons certainement candidater pour organiser la Coupe d’Afrique des Nations», ajoute ce dernier.

Ces quelques phrases du premier responsable de la FAF ont été largement rapportés par la presse nationale et internationale. Si certains médias ont mesuré les paroles de l’homme fort du football algérien, d’autres n’ont pas hésité à extrapoler. Ils  ont même évoqué une candidature actée pour la reprise de la compétition continentale.

Afin de mettre un coup d’arrêt aux rumeurs, la Fédération algérienne de football a décidé d’apporter des précisions au sujet de sa position dans ce dossier. « Le Président de la FAF n’a à aucun moment déclaré que l’Algérie allait remplacer le Cameroun. En cas de retrait de ce pays pour organiser cette compétition à l’échéance retenue», indique l’instance, ce mercredi, dans un communiqué.

K.W et J.T

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram