CAN 2022: ce qu’il faut retenir des 3e et 4e journées

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

A la UneActus FootballCAFCANChampionnatsChampionnats AfricainsChampionnats de FootCompétitions internationalesFootballSport News AfricaUNE

CAN 2022: ce qu’il faut retenir des 3e et 4e journées

Les deux prochaines journées des éliminatoires de la CAN s’annoncent époustouflantes. Avec des groupes relancés et des équipes au bord du gouffre, les troisième et quatrième journées ont, en effet, laissé la place à de grosses incertitudes. Retour sur ces deux tours pleins de rebondissement et de frisson.

Les qualifiés : Sénégal, Mali, Tunisie et Algérie

Quatre journées et déjà quatre qualifiés pour Cameroun 2022. Premier de la liste, le Sénégal. Les Lions de la Teranga ont imposé leur loi à leurs voisins bissau-guinéens pour assurer leur ticket. Victorieux à Thiès (2-0) puis à Bissau (0-1), les hommes d’Aliou Cissé réalisent un sans-faute dans leur groupe. Et une fois de plus, Sadio Mané aura été le sauveur. Buteur à l’aller, l’attaquant de Liverpool inscrit le but libérateur au stade de Bissau, pourtant forteresse imprenable depuis 2016 et l’arrivée de Baciro Cande.

L’Algérie, elle, a eu besoin du coup de pouce du Botswana pour valider un ticket qu’elle aurait pu aller chercher lors des deux prochaines journées. Tenus en échec au Zimbabwe (2-2) malgré un très joli but de Riyad Mahrez, les champions d’Afrique en titre se qualifient finalement au bénéfice de la victoire du Botswana sur la Zambie (1-0). Idem pour la Tunisie qui a ramené un point de la Tanzanie (1-1). Les Aigles de Carthage profitent du succès de la Guinée équatoriale sur la Libye (1-0). Quant au Mali, il est allé chercher sa qualif en Namibie. Les Aigles s’imposent dans la douleur (2-1), tirant profit du partage des points entre la Guinée et le Tchad (1-1) à Ndjamena.

Le Togo éliminé, les Comores près du but

En quête de relance face aux Pharaons, les Eperviers échouent dans leur mission. Les protégés de Claude Le Roy n’ont pas fait le poids devant l’Egypte. Battus au Caire (1-0), ils craquent à domicile (1-3). La défaite de trop. Ce revers les élimine du coup de la course à la qualif. Les Pharaons, eux, se reprennent bien puisqu’ils virent en tête de leur groupe, à égalité de points (8) avec les Comores, toujours aussi sensationnelles. Les Cœlacanthes font un grand pas vers leur première phase finale en tenant tête au Kenya. Un match  nul (0-0) à l’extérieur et une belle victoire à domicile (2-1), les voilà en quête d’un petit point pour finir le taf.

La grosse déception de ces deux journées vient du Nigeria. Alors qu’ils croyaient obtenir leur billet à l’issue de leurs deux matchs, les Super Eagles ont eu une grosse déconvenue face à la Sierra Leone. Les partenaires de Victor Osimhen n’ont pu prendre que deux points sur six possibles face à des Leone Stars héroïques. On notera surtout l’humiliant match nul (4-4) à domicile alors qu’ils menaient par 4 buts à 0 avant même la demi-heure de jeu. Indigne.

Les stars répondent présent

A l’instar de Sadio Mané, auteur de deux buts avec le Sénégal, les stars du foot continental ont marqué de leurs empreintes ces deux journées des éliminatoires. Riyad Mahrez, Hakim Ziyech, Vincent Aboubakar, Gervinho ont tous brillé avec leurs nations. Le capitaine des Fennecs a régalé face au Zimbabwe avec notamment un but sublime au match retour : un contrôle aile de pigeon, série de crochets et un coup de massue du droit. Du grand art. Au match aller, le Citizen avait déjà inscrit un joli piqué.

Ziyech a également été énorme face à la modeste équipe de Centrafrique. Après son doublé de l’aller, l’attaquant de Chelsea marque au retour à Bangui. Mais ça n’a pas suffi au Maroc qui devra attendre les prochaines journées pour la qualif. Pareil pour Vincent Aboubakar auteur de trois buts avec le Cameroun dont un doublé à domicile face au Mozambique. Gervinho marque également son retour chez les Éléphants par un but face à Madagascar. Une réponse de maître après une longue mise à l’écart.

Carton rouge à la Gambie

La Gambie se relance sur le terrain. Après leur défaite à Libreville, les Scorpions prennent leur revanche à domicile en s’imposant (2-1) face au Gabon. Mais cette victoire est ternie par un incident scandaleux qui a pesé de tout son poids sur la rencontre. En effet, les Panthères ont été bloquées pendant plusieurs heures à l’aéroport de Banjul. La cause? Des tests Covid-19 jugés non conformes par les autorités aéroportuaires.

Ce n’est qu’au petit matin que Pierre-Emerick Aubameyang et ses partenaires ont pu rejoindre leur hôtel. Pas facile d’espérer grand-chose dans de pareilles conditions. De la concurrence déloyale? Ça en a tout l’air. Mais la CAF est mieux placée pour le déterminer. D’ici là, on se donne rendez-vous à mars 2021 pour la suite de ces éliminatoires de la CAN 2022. Et on espère que cette fois, le coronavirus nous lâchera pour le retour du public dans les stades. Car, avouons-le, le huis clos, ce n’est pas la joie.

Wahany Johnson SAMBOU

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com