fbpx
French VERSION

CAN 2022 : la coach des Banyana veut ses expatriées

La sélectionneuse de l’Afrique du Sud compte sur ses joueuses évoluant en Europe pour préparer les éliminatoires de la CAN 2022. Desiree Ellis souhaite les avoir lors de la trêve internationale.

Les Banyana Banyana compte sur les expatriées pour préparer les éliminatoires de la CAN 2022.
Les Banyana Banyana compte sur les expatriées pour préparer les éliminatoires de la CAN 2022.

Pas épargnée par la crise sanitaire, la sélection féminine d’Afrique du Sud veut rattraper le temps perdu. La coach des Banyana Banyana milite, en effet, pour un regroupement avec ses joueuses évoluant en Europe. Desiree Ellis espère ainsi redonner un nouveau départ à son équipe fortement perturbée par l’absence des expatriées en raison du Covid-19. Et mieux préparer les éliminatoires de la CAN féminine 2022. « Nous aimerions réintégrer les joueuses basées à l'étranger pendant le calendrier de la Fifa. Car la dernière fois qu'elles ont enfilé le maillot de l'équipe nationale, c'était vers la fin de 2019, lorsque nous affrontions le Japon. C’est donc très long », fait remarquer Desiree Ellis.

Mais la technicienne sud-africaine ne s’inquiète pas malgré cette longue rupture. « Nous savons qu'elles se sont améliorées grâce à l'entraînement régulier et aux matchs auxquels elles participent. C'est bon pour nous. Si vous regardez le Nigeria et le Cameroun, tous ont des joueuses expérimentées à l'étranger. Et quand elles reviennent, elles changent la mentalité de l'équipe », souligne-t-elle. Desiree Ellis compte ainsi sur ses internationales d’Europe pour franchir un nouveau palier. « Auparavant, nous avions une ou deux (joueuses) à l'étranger, maintenant nous en avons beaucoup. J'espère qu'elles porteront cette équipe à un niveau supérieur. Nous devons utiliser cette année pour rattraper le retard. »

« Impressionnée » par le niveau des joueuses locales

En attendant les expatriées, coach Ellis et son staff sont déjà en plein dans la préparation des éliminatoires de la CAN 2022. Ils viennent de boucler un camp de d’entraînement avec 18 joueuses locales. Un regroupement dont la technicienne ne retient que du positif. « L'équipe technique est en fait très impressionnée par ce qu'elle a vu. Nous ne nous attendions pas à voir les joueuses à ce niveau. Les clubs ont très bien réussi leur entraînement de pré-saison. Et nous ne pouvons que nous améliorer à partir de maintenant », croit-elle.

Wahany Johnson SAMBOU

 

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram