fbpx
French VERSION

CAN féminine 2022 : le plan du sélectionneur de la Tunisie pour se qualifier

La Tunisie continue sa préparation pour les qualifications de la CAN féminine. Pour le sélectionneur national, Samir Landolsi, il faut d’abord «se focaliser sur l’Égypte» avant de penser à la solide Guinée équatoriale.

De notre correspondant en Tunisie

 

La sélection féminine tunisienne.
La sélection féminine tunisienne.

Initialement prévues au mois de juin 2021, les qualifications de la CAN féminine sont reportées jusqu’au mois d’octobre. Au premier tour, la Tunisie fera face à l’Egypte.

Le vainqueur de cette double confrontation (aller et retour) se disputera le ticket pour la phase finale avec la République démocratique du Congo (RDC) ou la Guinée équatoriale, vainqueur des deux seules CAN (2008 et 2012) ayant échappé au Nigéria, intouchable en Afrique.

Étape par étape

Du lourd en perspective donc, mais le sélectionneur de la Tunisie, Samir Landolsi, ne veut pas sauter les étapes.

«Je connais bien la Guinée-équatoriale, elle a gagné deux finales. Je pense qu’elle va éliminer la RD Congo, pronostique le technicien dans un entretien avec sportnewsafrica. Elle a l’expérience du haut niveau. Mais dans le football, on a parfois des surprises. Pour le moment, on se focalise sur l’Égypte. On fera tout pour passer. Après avoir franchi l’obstacle égyptien, on pourra penser à la Guinée équatoriale.»

Samir Landolsi travaille pour un retour de son pays à la messe du football féminin africain. Désormais, des moyens conséquents sont mis à la disposition de la Direction technique nationale pour le développement et l’accompagnement de l’équipe A.

Miser sur les expatriées

Au sujet de la valeur de l’équipe égyptienne, le  coach tunisien admet qu’il navigue à vue. «On ne peut pas savoir le véritable niveau des Égyptiennes, indique-t-il. Cela fait deux ans qu’elles n’ont pas joué. Eux non plus ne connaissent pas notre niveau réel. Dans notre championnat féminin, le niveau des joueuses est faible. Heureusement que nous avons l’apport des joueuses qui évoluent en Europe. Cela va nous permettre de rehausser le niveau général de l’équipe.»

Ces expatriées ont pour noms : Rania Aouina (France), Maryam Houaij (Turquie), Chaima Abidi (Allemagne), Sabrine Louzi (Pays-Bas) et Sherine Lamti (Danemark), des atouts non négligeables pour franchir le premier tour des qualifications.

Le dernier match entre les deux formations a été remporté (2-0) par la Tunisie. C’était une rencontre amicale un soir du 13 mai 2015.

La CAN féminine est prévue au Maroc du 2 au 23 juillet 2022. Les demi-finalistes vont participer à la Coupe du monde prévue en 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Ablaye DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram