fbpx
French VERSION
, ,

Cédric Bakambu (RDC) : «C’est clair, je reviendrai en Europe»

Après un long voyage, Pékin-Paris, l’attaquant du Beijing Guoan (Chine) Cédric Bakambu est arrivé à Tunis dans la nuit de mercredi 2 à jeudi 3 juin. Avec les Léopards de la RD Congo, il doit disputer deux matches amicaux à Radès contre la Tunisie (le 5 juin) et le Mali (le 11). Sportnewsafrica.com l’a retrouvé ce jeudi dans le luxueux hôtel Laico, au cœur de la capitale tunisienne. Décontracté et calme. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, il déclare croire en la qualification de son pays à la prochaine Coupe du monde (Qatar-2022). Auteur de 55 buts et 21 passes décisives en 78 rencontres avec Beijing Guoan, Bakambu ambitionne de retourner jouer en Europe au plus tard au terme de son contrat, dans sept mois.

De notre correspondant en Tunisie,

Cédric Bakambu.
Cédric Bakambu.

Sportnewsafrica : Pour rejoindre la sélection de la RD Congo, qui joue deux matches amicaux à Tunis, contre la Tunisie et le Mali, vous avez fait un long périple depuis la Chine. Racontez-nous votre voyage ?

Cédric Bakambu : Le voyage est assez long. Il faut savoir que je viens que Pékin. De Pékin, j’ai atterri à Paris pour escale. Par la suite, j’ai rallié Tunis. J’ai retrouvé mes coéquipiers ici. Mais j’ai l’habitude. Le plus difficile, c’est le décalage horaire.

Cela fait trois ans que vous êtes en Chine. Comment ça se passe là-bas ?

Ça se passe bien. J’ai fait trois saisons là-bas. Je suis devenu le meilleur buteur de l’histoire de mon club. La saison passée, j’ai terminé meilleur buteur du championnat chinois. Là, la saison vient de démarrer. Je suis à deux buts et une passe décisive en quatre matchs. Donc, pour le moment les choses vont bien. Je ne me plains pas, même s’il y a une grosse différence par rapport à ce que j’ai connu en Espagne, à Villarreal. Passer de l’Espagne à la Chine, c’est vraiment différent. Mais j’ai pu m’adapter. Je connais un peu mieux la culture chinoise. Il me reste sept mois de contrat. J’arrive à la fin de l’aventure. Voilà, on verra de quoi l’avenir sera fait.

Vous faites partie des cadres de la sélection de la RD Congo. Que faites-vous pour faciliter l’intégration des jeunes joueurs qui arrivent ?

C’est toujours bon d’apporter de la fraicheur dans une équipe. Nous, on arrive dans la dernière partie de notre carrière. Moi, je suis un trentenaire maintenant. Je viens d’avoir 30 ans. C’est important de passer le flambeau. Il faut que cela se fasse dans la bonne humeur et dans l’ambiance. Je fais le maximum pour intégrer les nouveaux joueurs.

 

«Hector Cùper est très respecté et ça se voit dans la manière dont les joueurs le regardent. Il dégage beaucoup de charisme.»

 

Vous avez un nouveau sélectionneur, l’Argentin Hector Cùper. Est-ce un bon choix selon vous ?

Ce n’est pas nous qui prenons les décisions. Nous sommes des soldats. On exécute seulement. Chaque entraineur a sa manière de travailler. Le coach a pas mal d’expérience, il est très respecté dans le milieu du football. Et ça se voit : la manière dont les joueurs le regardent, on sent tout de suite qu’il dégage beaucoup de charisme. J’espère qu’il nous permettra d’atteindre nos objectifs. On a beaucoup d’ambitions avec la sélection. Les choses se sont mal passées ces derniers temps. On espère relever la tête avec le nouveau staff et le nouveau coach en place.

Pour les éliminatoires du Mondial 2022,  la RDC est dans la poule J avec le Bénin, la Tanzanie et Madagascar. Que pensez-vous de vos adversaires ?

C’est un groupe relevé, difficile. Après, tout le monde à ses chances, y compris la RD Congo. Donc, on va se battre pour décrocher cette première place. Mais, il faut respecter tous les adversaires que ce soit la Tanzanie, le Bénin ou Madagascar. Avec le Covid-19, c’est devenu compliqué d’avoir un groupe soudé. On voit avec les sélections, il n’y a pas mal de changements. On l’a constaté face au Gabon dans les qualifications de la CAN 2022. On a été privés de pas mal d’éléments. J’espère vraiment que les conditions sanitaires nous permettront d’aligner nos meilleurs joueurs à chaque rencontre.

Vous avez raté la qualification à la CAN 2021, pensez-vous pouvoir vous qualifier pour le Mondial 2022 ?

Si je ne croyais pas à la qualification au Mondial, je ne serais pas là. Je crois à la qualification. Maintenant, il faut mettre les moyens. Il faut qu’on se donne tous les moyens pour atteindre nos objectifs.

 

«Edouard Mendy et Riyad Mahrez portent haut les couleurs de l’Afrique et j’en suis fier. Maintenant, pour le Ballon d’Or africain...»

 

Après la finale de la Ligue des champions remportée par Chelsea devant Manchester City, on parle de Riyad Mahrez et d’Edouard Mendy pour le Ballon d’Or africain. Si vous deviez choisir, pour qui voteriez-vous ?

Je félicite les deux joueurs que vous venez de citer. Mendy et Mahrez ont fait de grandes performances cette saison. Ils portent haut les couleurs de l’Afrique et j’en suis fier. Maintenant, pour le reste, je ne sais pas. Que le meilleur gagne. J’apprécie beaucoup Riyad Mahrez. Mendy, je ne le connais pas. En tout cas, félicitations à lui aussi. C’est le premier gardien africain à être titré en Champions league. Pour moi, que le meilleur gagne. C’est une bonne guerre. Quel que soit le résultat, je serai content.

L’Europe vous manque-t-elle ?

Oui, l’Europe me manque beaucoup. C’est là où le niveau est le plus élevé en matière de football. En Europe, c’est là où il y a les meilleurs championnats du monde. C’est la référence du football mondial. Voilà, ma carrière n’est pas encore terminée. J’ai toujours dit quand je suis parti en Chine que ça allait être une escale pour moi. Ce n’était pas figé. Et dans ma tête, j’ai toujours voulu rentrer en Europe. Et j’y arrive. Il ne me reste que sept mois de contrat. Je ne sais pas si je vais aller au bout. On verra. Peut-être que je vais rentrer durant le mercato estival. C’est clair que Cédric Bakambu reviendra en Europe.

Ablaye DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram