fbpx
French VERSION
,

CHAN 2021: le Maroc comme si c'était écrit

Les Lions de l’Atlas avaient rendez-vous avec l’histoire ce dimanche. Ils ne l’ont pas manqué. Le royaume chérifien rejoint la République démocratique du Congo au palmarès du CHAN. Ils remportent face au Mali leur deuxième couronne continentale. La deuxième consécutive.

Les Marocains soulèvent leur deuxième trophée du CHAN.
Les Marocains soulèvent leur deuxième trophée du CHAN

Rien ne pouvait les stopper, surtout pas le Mali. Miraculeux en quart et en demi-finale, les Aigles n’en menaient pas large face à des Marocains impitoyables et favoris. Logique respectée. Ce dimanche en finale du Champions d’Afrique des nations (CHAN 2021), ils n’avaient pas les armes pour empêcher les champions en titre de conserver leur bien. La logique des pronostics a primé, malgré l’incertitude qui a prévalu dans ce bouquet finale.

Mais les hommes de Nouhoum Diané peuvent tout de même rentrer à Bamako la tête haute. Ils n’ont pas été ridicules, loin de là. Car ils ont vendu leur peau très chère dans un match où beaucoup les considéraient comme des victimes expiatoires. Il ne sera rien finalement. Les Maliens ont en effet tenu pendant plus d’une heure. Un exploit pour une équipe qui a enchaîné deux matchs à 120 minutes.

C’était écrit

Pendant soixante-neuf minutes, les partenaires de Yacouba Doumbia font jeu égal avec les champions en titre. Une résistance inattendue qui installe le doute dans le camp chérifien. Mais ce n’était qu’une question de temps. Car il était écrit dès le départ que ce CHAN 2021 était bien celui des Lions de l’Atlas. Et comme en demi-finale, c’est encore de Soufiane Bouftini que vient le salut. Au moment où presque personne ne s’y attendait.

Sur un corner parfaitement tiré, le défenseur de Hassania Agadir saute plus haut que tout le monde. Sa tête est imparable (1-0, 69e). Le match bascule subitement. Le Mali met un genou à terre. Le rouleau compresseur se resserre. Étouffés, les Bangaly Sanogo et compagnie redescendent définitivement de leur nuage sur un autre coup de tête. Il porte cette fois la marque d’Ayoub El Kaabi (2-0, 79e). Un but qui brise les ailes des Aigles héroïques.

El Kaabi dans l’histoire

Le capitaine marocain inscrit ainsi son troisième but dans ce tournoi, le premier dans le jeu. Mais cette réalisation le fait définitivement entrer dans l’histoire. Le meilleur buteur de la précédente édition devient en effet le premier joueur à marquer dans deux finales différentes. Un véritable conte de fée pour l’attaquant du Wydad AC et pour son pays. Avec ce deuxième sacre consécutif, le Maroc rejoint en effet la RDC à la tête du palmarès. Et c’est largement mérité.

Ayoub El Kaabi, l'attaquant marocain devient le premier joueur à marquer dans deux finale du CHAN.

Wahany Johnson SAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram