fbpx
French VERSION
,

Adama Djeffla Diallo: «Le Mali jouera crânement sa chance»

Adama Djeffla Diallo confiant pour la victoire des Aigles locaux du Mali

Adama Djeffla Diallo, comment voyez-vous la finale Mali-Maroc ?

Le match Mali-Maroc sera très difficile, surtout sur le plan technique. Sur le plan technico-tactique, je pense que ce sont les deux meilleures sélections de la compétition. En effet, elles se valent aussi sur le plan de la possession du ballon. Si le Mali s’illustre par une bonne défense, notre adversaire brille aussi par son efficacité offensive. Autant dire que le Mali et le Maroc ont, chacun, leurs atouts et leurs faiblesses.

Mais, je pense qu’il ne faut pas trop se focaliser sur les statistiques dans une finale. Et, comme on dit dans notre jargon, une finale ne se joue pas, elle se gagne ! Pour moi, la finale Mali-Maroc c’est du 50-50. En  effet, chacune des deux sélections a une chance de remporter le trophée et nous allons tout mettre en œuvre pour que ce soit le Mali. Mais, nous allons jouer crânement notre chance de monter sur la plus haute marche du podium.

Adama Dieffla Diallo, encadrement du Mali

«Jouer et gagner cette finale»

Quel est aujourd’hui l’état d’esprit de l’effectif des Aigles A’ ?

C’est un bon état d’esprit, comme depuis le début de la compétition. Nous travaillons maintenant à mettre l’équipe en jambes. En effet, la récupération sera très importante parce que nos joueurs ont dans les jambes 2 fois 120 minutes. Nous travaillons, ainsi, à la récupération avec des séances de massage, de kinésithérapie… et un entraînement adapté. La préparation mentale n’est pas, non plus, négligée.

Quelles assurances pouvez-vous donner aux Maliens à quelques heures de l’affiche ?

Nous demandons à tous les Maliens d’avoir confiance aux jeunes. Depuis le début de la compétition, beaucoup d’observateurs ont fait du Mali leur favori. Un statut que nous avons, en effet, assumé en toute humilité. Et, nous allons à la finale pour remporter la coupe. Sans minimiser notre adversaire, qui n’est pas à ce niveau de compétition par hasard. Nous allons donc jouer cette finale en pensant à tous nos blessés. Notamment, Mamadou Doumbia dit «l’homme braillé» (double fracture tibia-péroné contre la Guinée). Mais aussi Ibourahima Sidibé dit «Ibra».

Nous leur souhaitons prompt rétablissement pour rapidement retrouver les terrains. Nous voulons jouer et gagner cette finale pour eux. Parce qu’ils se sont sacrifiés pour défendre les couleurs nationales. Nous allons mouiller le maillot pour y parvenir et nous comptons sur la confiance et le soutien de tout le peuple Malien.

Propos recueillis par Moussa BOLLY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram