fbpx
French VERSION

Congo : Prince Oniangué prend sa retraite internationale

L’histoire entre Prince Oniangué et la sélection du Congo Brazzaville se termine. Le milieu de terrain de 32 ans a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale.

Prince Oniangué ferme définitivement la page de l'équipe nationale du Congo

Clap de fin pour Prince Oniangué. Le désormais ex-capitaine du Congo Brazzaville laisse la place aux jeunes. L’histoire avec le maillot national a débuté en 2008. C’était contre le Soudan (victoire par 2-0), lors d’un match de qualification à la Coupe du monde 2010. Depuis, Prince Oniangué  n’a jamais renoncé à sa mission de défendre ses couleurs nationales.

Treize ans qui l’ont conduit dans différentes pelouses africaines. «C’est la fin de treize années d’émotions, de joie, de déceptions et de fierté, confie-t-il dans les Dépêches de Brazzaville. Dans ce courrier (la lettre pour annoncer sa retraite), j’ai d’abord remercié mes parents. Car c’est grâce à eux que je suis Congolais, et aussi les autorités, les techniciens, les joueurs et bien sûr le public congolais.»

La bourde de trop des dirigeants

Quid des raisons de sa décision ? Oniangué invoque l'amateurisme qui entoure la gestion de la sélection congolaise, précisément un épisode survenu durant le mois de juin. L’actuel joueur de Caen (Ligue 2 française) rembobine : «Dans les autres sélections, les joueurs professionnels ont été prévenus avant la fin du championnat du déroulement du stage : trajets, lieu, dates, afin de pouvoir organiser leurs vacances en famille. Moi, j’ai reçu un message WhatsApp à 23h54 le 27 mai pour m’informer d’un stage en Turquie dix jours plus tard. Je me suis alors dit que je ne pouvais pas revenir dans ces conditions-là. Et j’ai envoyé ce courrier aux instances pour clore définitivement le sujet.»

À 32 ans, l’ancien joueur de Reims avait certainement encore les jambes pour continuer avec le Congo. En tout cas, l'envie était là. Mais, il y avait des préalables. «C’est une décision mûrement réfléchie, prise après avoir pris le temps de peser le pour et le contre, indique le désormais ex-Diables Rouges. Lors de mon passage sur le plateau de Talent d’Afrique (Ndlr : en mars dernier), j’avais dit que j’attendais un cadre pour faire un éventuel retour. Mais aujourd’hui, je ne le vois pas.»

Passé par Rennes, Reims, Angers et Wolverhampton, Oniangué quitte met un terme à sa carrière internationale sans renier les bons moments qu'il a passés sous le maillot congolais. «Les émotions vécues avec la sélection du Congo sont inégalables et ineffaçables; elles seront toujours en moi, assure-t-il. Mais il faut savoir s’arrêter, ne pas s’accrocher et transmettre le témoin. Il y aujourd’hui une jeune génération qui arrive, avec de grandes qualités. Il faut lui laisser la place pour qu’elle écrive désormais sa propre histoire et fasse à son tour vibrer le public congolais.»

Le compteur en sélection de Prince Oniangué s'arrête donc à 44 capes et 10 buts.

 Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram