fbpx
French VERSION

Deux vice-présidents de la SAFA révoqués

La Fédération sud-africaine de football est en eaux troubles. Deux vice-présidents de l’instance dirigée par Danny Jordaan sont révoqués. Deux vice-présidents de la Fédération sud-africaine de Football (Safa) ont été relevés de leurs fonctions au cours d’une réunion du Comité Exécutif National (CEN). Une réunion riche en rebondissements. La dirigeante de longue date du football sud-africain Ria Ledwaba a été démise de ses fonctions par le CEN.

La lettre polémique

La raison officielle avancée est qu’elle avait adressé une lettre au ministre des Sports Nati Mthethwa lui demandant d’intervenir dans la façon dont certains cas controversés ont été gérés, particulièrement par le président Danny Jordaan.

Dominic Chimhavi, directeur de la communication de la SAFA,  confirme que la lettre est la principale raison de la révocation de Ria Ledwaba.

« Certes, mais vous savez, les questions concernant le football se règlent au sein même du monde du football. Vous ne pouvez pas faire appel à une ingérence politique. Et en faisant cela, vous violez l’une des lois fondamentales de ce jeu.  » a-t-il dit.

Selon le quotidien Sowetan, Ria Ledwaba était mécontente de la réponse qui a fait à la suite d’un rapport accablant envoyé au CEN par l’ancien directeur général par intérim Gay Mokoena.

Un rapport accablant

Mondial 2026: l'Afrique du Sud soutient la candidature marocaine ...

Danny Jordan, le président de la fédération sud-africaine de football

Le second vice-président limogé n’était nul autre que Gay Mokoena. Sa révocation est moins surprenante et la version officielle donnée par la Safa stipule que son renvoi est lié au rapport dont il est l’auteur.

« N’oubliez pas que les vice-présidents sont nommés par le CEN. Ils ne sont pas élus par le congrès» indique Dominic Chimhavi, directeur de la communication de la Safa.

Il confirme ainsi la révocation des deux vice-présidents.

« Par conséquent, la décision prise par le CEN était unanime pour conclure que leur mandat ne sert pas le football. Il sert leurs intérêts personnels. Et ainsi, il a été décidé, à l’unanimité, qu’ils devraient être relevés de leurs fonctions », conclut-il.

Danny Jordaan avait demandé à Mokoena de démissionner à la suite de plusieurs différends entre eux.

Un rapport détaillé comportant plusieurs allégations contre Jordaan et envoyé par Mokoena au Comité Exécutif National de la Safa avait, par la suite, fuité dans plusieurs  médias du pays.

Aristide NGUEMA avec ASME

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram