fbpx
French VERSION

Diamond League de Doha : Gidey-Obiri, la guerre des étoiles

Entre Letesenbet Gidey et Hellen Obiri, le 3000 m de la Diamond League de Doha risque d’être explosif le 28 mai prochain. Car l’Éthiopienne et la Kenyane sont actuellement les meilleures  dans cette spécialité.

Letesenbet Gidey qui domine Hellen Obiri lors du Marathon de Valence en octobre 2020

L’épreuve du 3000 m de la Diamond League de Doha promet d'être époustouflante. Entre la championne du monde du 5000 m, la Kenyane Hellen Obiri, et la détentrice du record du monde, l’Éthiopienne Letesenbet Gidey, le pari est interdit. Ces deux étoiles symbolisent le marathon féminin dans toute sa splendeur. La course du 28 mai risque d'être explosive.

Obiri, 31 ans, médaillée d'argent olympique sur 5000 m à Rio 2016, est une compétitrice expérimentée. Elle a en effet remporté, trois titres mondiaux sur piste. Elle est également championne du monde de cross-country en titre et championne des Jeux du Commonwealth sur 5000 m.

De son côté, Gidey est une jeune athlète qui a faim. Médaillée d'argent sur 10000 m aux Championnats du monde d'athlétisme 2019, elle est aussi deux fois championne du monde de cross-country des moins de 20 ans  (2015 et 2017). En plus d’être la reine du 5000 m et le record du monde en prime.

Gidey : «Excitée en tant que détentrice du record…»

L’Éthiopienne Gidey (23 ans) a terminé troisième derrière Obiri dans la course senior des Championnats du monde de cross-country 2019. En octobre 2020, elle a battu le record du monde du 5000 m à Valence avec un temps de 14’06’’62s. La jeune fille a alors grandi. Elle veut marquer sa légende et devenir l’intouchable de la course de fond. «Je suis heureuse de commencer ma saison à Doha», dit-elle. La recordwoman de son pays du 3000 m (8’20’’27s) sait qu’elle lui faudra marquer le coup «Ce sera ma première course en tant que détentrice du record du monde. Je me sens excitée de voir où je suis en termes de condition (physique). Ce sera un tremplin très important vers les Jeux olympiques plus tard dans la saison», ajoute la pépite du marathon éthiopien.

Obiri : «Je vais gagner  le Marathon»

La coureuse de fond kényane ne se laisse pas démonter par l’énergie débordante de sa jeune concurrente. Obiri dégaine : «Après mes débuts au semi-marathon en avril (Ndlr : elle a couru 1’04’’51s à Istanbul). J'ai hâte de revenir sur la piste, en particulier lors du meeting de la Doha Diamond League. Je vais remporter ma quatrième victoire sur 3000 m. J' ai décroche à Doha, le record du Kenya en 2014 (en 8’20’’). Et le deuxième 3000m le plus rapide de ma carrière, c'est aussi à Doha, en septembre dernier (8’22’’).»

«Doha est aussi l'endroit où j'ai remporté mon dernier titre aux Championnats du monde en 2019, mais cette année, mon seul objectif tourne autour des Jeux olympiques. Car, c'est la seule médaille d'or majeure qui me manque. Et je travaille dur pour changer cela. Les courses de 3000 m et 5000 m sont très compétitives en ce moment. Et je pense que nous connaîtrons des temps rapides dans les prochains mois et à Tokyo», ajoute l’expérimentée kenyane de 31 ans. Ça promet…

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram