fbpx
French VERSION

Discrimination en hausse dans le foot en Angleterre

Le monde du football a enregistré, en cette saison 2019/20, une augmentation choquante des niveaux de haine raciale, dans les matchs et sur les médias sociaux. Révélation de Kick It Out, une organisation pour l'égalité et l'inclusion dans le foot en Angleterre.

C'est dans un rapport, publié ce jeudi, qui détaille les abus liés à la discrimination dans le foot. Cela, malgré la suspension de la saison pendant plusieurs mois, en raison de Covid-19.

446 signalements de discrimination dans le foot pro sont enregistrés dans l’ensemble, contre 313 l’an passé. Soit une hausse de 42 %. Mais ramenée aux seuls abus raciaux, cette statistique monte à 53 %, passant de 184 à 282. 

Des changements majeurs sont néanmoins relevés dans la dénonciation des cas de discrimination. Ainsi, les appels téléphoniques chutent de plus de 70 %. Tandis que les signalements, via les médias sociaux, bondissent de 229 %.

Par ailleurs, Kick It Out a lancé un sondage auprès de plus de 1 000 fans de foot, afin de mieux comprendre la discrimination dans ce sport.

Entre janvier et décembre 2019, 30 % des sondés révèlent avoir assisté à des commentaires ou des chants racistes lors d'un match de football. Mais 71 % déclarent avoir vu des commentaires racistes sur les médias sociaux à l'encontre d'un footballeur. 

Pourtant, près de la moitié des personnes interrogées avouent qu'il est peu probable qu'elles signalent des cas de racisme à l'encontre de footballeurs ou d'officiels lors d'un match.

Une cause commune

Le président de Kick It Out, Sanjay Bhandari, déplore cependant que ce rapport ne soit que la partie visible de l'iceberg. "Avec l'interruption de la saison de football, nous avons constaté que des gens utilisent les médias sociaux pour diffuser des messages de haine, en particulier lorsqu'ils ne peuvent pas assister aux matchs. Le football et les médias sociaux peuvent être une force positive, mais pour lutter contre la haine en ligne, tout le monde doit faire plus."

Sanjay Bhandari appelle toutefois à l'implication de tous les acteurs dans la lutte contre ces abus. "Nous avons besoin que les clubs et les instances dirigeantes continuent à faire pression en faveur du changement, à sanctionner les supporters fautifs et à soutenir les processus d'application de la loi en fournissant des preuves. Nous avons besoin que les joueurs continuent à utiliser leur voix puissante. La discrimination existe toujours dans la société et dans le jeu. Kick It Out jouera son rôle grâce à des campagnes, des programmes d'éducation et de formation des talents qui diversifient le visage du football. Mais nous devons tous prendre position".

Courani DIARRA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram