fbpx
French VERSION

Dopage : André Onana entendu, un «acquittement semble hors de question»

Le gardien camerounais de l’Ajax Amsterdam a été auditionné ce mercredi par les juges du Tribunal arbitral du sport au sujet de sa sanction pour dopage. Son avocat ne mise pas sur une levée de la suspension, il espère plutôt une réduction de la durée de la peine.

De notre correspondant au Cameroun,

 

 

Au mieux, d'après le pronostic de son avocat, André Onana (à droite) devrait voir la durée de sa suspension d’un an pour dopage réduite.
Au mieux, d'après le pronostic de son avocat, André Onana (à droite) devrait voir la durée de sa suspension d’un an pour dopage réduite.

C’était un rendez-vous crucial pour André Onana. Le gardien international camerounais de l’Ajax Amsterdam a été  auditionné ce mercredi par les juges du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Assisté par l’avocat sportif Dolf Segaar, engagé par son club, l’Ajax Amsterdam, le joueur a comparu par visioconférence.

L’objectif du joueur était de convaincre les trois arbitres désignés par le tribunal de Lausanne de lever la suspension qui pèse contre lui. «Nous avons mis en avant nos points de vue, tout comme l’UEFA, a révélé Dolf Segaar à nos.nl. Nous ne différons pas beaucoup sur les faits. Mais qu’est-ce qu’une punition appropriée ? Telle est la question.»

André Onana (25 ans) a été suspendu 12 mois le 5 février par l’UEFA, pour violation des règles d’antidopage. Le joueur et son club ont fait appel auprès du TAS. Plusieurs témoins ont été appelés, dont Melanie Kamayou, la petite amie d’Onana. Selon la déclaration du joueur, le médicament qu’il a pris par «mégarde» et qui lui vaut la sanction, le furosémide, aurait été prescrit à cette dernière.

«Aucun doute, il y a un délit»

Malgré les dénégations de son client, le conseil d’André Onama ne mise pas sur un acquittement. «Soyons réalistes : cela n’arrivera pas, se résigne-t-il. Je ne sais vraiment pas encore, mais on espère un nombre considérable de mois de moins.»

Toutefois, Herman Ram, président de l’Autorité néerlandaise de dopage, estime qu’André Onana devrait s’estimer heureux de n’avoir écopé que d’une suspension de douze mois. Habituellement, dit-il, la peine pour une telle violation est de quatre ans. «Il n’y a aucun doute que la substance interdite était dans le corps du joueur et avec cela, il y a un délit. Donc l’acquittement semble hors de question», tranche-t-il sur nos.nl.

En attendant la décision finale des juges du TAS, l’international camerounais (19 sélections) croise les doigts. Privé de compétitions et d’entraînement avec l’Ajax, l’ancien pensionnaire du FC Barcelone pourrait rebondir rapidement dans un autre club si sa sanction est levée. Des médias anglais néerlandais l’annoncent du côté d’Arsenal.

Kigoum WANDJI

 

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram