Dweda, la bombe de Bordeaux-Bègles

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Autres SportsFlash InfosRugbySport News Africa

Dweda, la bombe de Bordeaux-Bègles

Le parcours du Sud-Africain Joseph Dweba n’a pas été facile. Il a dû suer, trimer pour arriver au sommet du rugby français. La nouvelle recrue de Bordeaux-Bègles prend petit à petit ses marques au sein de sa nouvelle formation.

Le Springbok de 24 ans a signé un contrat de 3 ans en juillet 2020 avec le club français. En 2 matchs au Top 14, Joseph Dweba a rendu une copie de 5 points, un essai transformé et émarge autour de 27 minutes de temps de jeu. Réputé joueur explosif, il ne devrait pourtant pas tarder à être un titulaire indiscutable dans l’équipe. Le jeune talonneur sud-africain, en phase d’adaptation, pourrait même devenir l’une des attractions du Top 14. «Je sens que je peux bien m’intégrer dans la ligue, et je sens que je peux dominer. Je veux dominer. Je veux qu’ils sachent qui je suis», déclare ce beau bébé de 107 kg pour 1,80m.

Pour conquérir le public de Bègles, Dweba s’entraîne comme un guerrier possédé. L’équipe aura besoin de la puissance et de l’énergie du Sud africain pour remonter la pente. Elle est actuellement 12e du Top 14 avec une victoire en 2 matchs joués.

Le talonneur venu de Carletonville

Dweda est originaire de Carletonville, à 50 km au sud-ouest de Johannesburg, dans la province de Gauteng. Mais il n’a pas voulu suivre les pas de ses voisins qui travaillaient tous dans les mines. Il voulait devenir sportif de haut niveau. Pourtant, Dweba n’a pas aimé son premier contact avec la balle ovale. Il commence toutefois à prendre goût à cette discipline avec la complicité d’un nouvel entraîneur. En effet, Badenhorst a réveillé en lui un amour pour le rugby qui brûle désormais et pour toujours dans son cœur. «Il m’a emmené dans beaucoup d’endroits pour faire des essais. Il est Afrikaans de souche, mais il avait un faible pour moi. Je n’ai pas compris ce qu’il faisait dans ma vie, me chercher, me ramener à la maison, m’acheter de la nourriture. Ce n’est que maintenant que je me rends compte que ce type a eu un impact énorme sur ma vie pour arriver là où je suis aujourd’hui».

Le persévérant

Joseph Dweba est le seul écolier de l’équipe sud-africaine des moins de 20 ans en 2014. L’équipe, dirigée par Handre Pollard, atteint la finale du Championnat du monde junior en Nouvelle-Zélande. Ses entraîneurs sont stupéfaits qu’un jeune joueur aussi brillant n’ait pas d’agent, à 19 ans. A l’époque, il n’avait même pas de téléphone, encore moins un avocat pour négocier des contrats. Mais il finit par trouver un représentant fiable, qui l’aide à signer son premier contrat pro avec les Cheetahs. Cependant, il a un statut de semi pro. Dweda part aux entraînements en vélo et parcourt 10 kilomètres (aller-retour) deux fois par jour pour se rendre à Bloemfontein. «C’était un contrat de merde», s’offusquait-il.

Pourtant, tout lui sourit aujourd’hui. Il mène une vie heureuse avec sa femme Andisiwe en Gironde. Eh oui, fini la galère!

Jim CEESAY

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com