fbpx
French VERSION

Edito: De Jesse Owens à George Floyd 

 
Neuf mois pour naître et neuf minutes pour mourir. Entre les deux, George Floyd a passé 46 années inconnu du reste du monde. Son supplice secoue les consciences confinées. L'humanité ébranlée par un nano-virus (re)découvre, indignée, que les États-Unis n'ont pas perdu leur tare d'antan. Les neuf minutes de l'horrible scène filmée montrant le policier au nom prémonitoire, Derek Chauvin, s'agenouiller sur la nuque de l’homme noir menotté et immobilisé par trois autres flics, ont fini de convaincre ceux qui en doutaient encore, que l’Amérique est rongée par un cancer: le racisme.
 
 
On n'y compte plus le nombre de jeunes Noirs, garçons et filles, tombés sous les balles de suprémacistes blancs en uniforme de policier ou en tenue civile: Amadou Diallo, 23 ans, 19 balles en 1999 à New-York, immortalisé par Wycleef Jean dans une chanson qui prend aux tripes comme chaque acte de racisme; Trayvon Martin, 17 ans,  abattu en 2013 en Floride; Michael Brown, 18 ans, 6 balles en 2014 dans le Missouri; Breonna Taylor, 26 ans, 8 balles en 2020 dans le Kentucky... Mais avant eux, avant 2013 et la campagne #Blacklivesmatter, la vie de l'homme noir a toujours compté. Rien ne la brisera. RIEN!
 
 
Le pays de l’Oncle Sam peut-il vaincre ses démons et entrer dans une ère post-raciale où la couleur de la peau ne sera pas un fardeau à porter ou un boulet à traîner? Les mères noires seront-elles toujours obligées d’avoir le «talk», comme jadis l'initiation, cette conversation spéciale censée préparer l’ado black à la vie d’homme de couleur dans une société profondément raciste où des scènes de violences ayant coûté la vie au jeune Emmett Till en 1955 font encore écho.
 
 
Depuis le poing levé de Jesse Owens à Berlin face au nazi en chef, Adolphe Hitler,  jusqu'à Colin Kaepernick qui refusa de se lever pendant l'hymne américain en Californie, le racisme n'a  pas vraiment reculé malgré la mondialisation et le brassage culturel, ni dans le sport, ni dans la vie de tous les jours. Non, le raciste n'est pas bête et ignorant. Il est pernicieux et nocif à l'humanité. Ses actes toujours blessants exhibent ce qu'il y a de plus hideux chez l'homme et le met sur le même piédestal que le fauve avide qui n'entend plus que sa faim.
 
 
Poing levé, genou à terre, les manifestations se multiplient au même rythme que les crimes. Mais les racistes restent obtus et imperméables à l’ouverture d’esprit qui permet de comprendre que la couleur noire de la peau n’est qu’un atout face au soleil: de la mélanine en renfort.
 
 
Bien qu’ancré dans l’imaginaire collectif américain, le racisme n’en est pas moins une problématique mondiale.  Des jeux olympiques de Berlin de 1936 à nos jours, le sport est toujours le théâtre de démonstrations racistes visant les joueurs noirs en Europe principalement, récemment le Sénégalais Kalidou Koulibaly, avant lui, l'Italien Mario Balotelli, le Malien Moussa Marega ou encore le Français Blaise Matuidi... Des enquêtes sont souvent annoncées sans grand résultat: la lâcheté prenant souvent le dessus dans ce match contre le monstre. Sur les pelouses, courts de tennis, parquets de basket ou terrains de golf, des sportifs de plus en plus engagés et déterminés profitent de la tribune de leurs moments de gloire pour crier «halte au racisme et à la discrimination». Serena  Williams, Lilian Thuram et son fils Marcus, Achraf Hakimi, Lewis Hamilton,... les sportifs ont compris que "l'âme n'a pas de secret que le comportement ne révèle pas". Etat d'urgence contre les cris de singes et les jets de bananes, contre l'absurdité! L'intolérable ne sera plus négociable.
 
 
A Sport News Africa (SNA), nous amplifierons leurs voix et rendrons audibles toutes dénonciations d’actes racistes commis dans les stades ou ailleurs.
 
 
La rédaction

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram