fbpx
French VERSION

Esports : DreamHack annonce un tournoi féminin à 100 000$ sur CS:GO

DreamHack fait son retour cet été et automne avec un tournoi 100 % féminin sur CS:GO. La cagnotte s'élève à 100 000$ entre l'Amérique du Nord et l'Europe.

Le DreamHack Showdown vise à mettre en avant les joueuses de CS:GO. Le tournoi leur servira donc de plateforme, afin qu'elles puissent grandir professionnellement dans le domaine de l'eSport. Vous l'aurez compris, on veut leur donner de la visibilité et ce sera ça de fait! Enfin, au niveau de l'accès aux différentes compétitions, on constate encore des inégalités. Raison pour laquelle ce tournoi DreamHack veut faciliter la transition de ces joueuses vers le monde professionnel de l'eSport.

COMMENT SE DÉROULE LE DREAMHACK SHOWDOWN

Le tournoi d'été se déroulera sur trois jours, du 17 au 19 juillet en Europe et du 24 au 26 juillets en Amérique du Nord. Chaque région concourt pour la somme de 25 000$ qui sera donnée en automne. Deux équipes de chaque région seront invitées tandis que 4 autres équipes se qualifieront via les Open Qualifiers. Les équipes invitées débuteront directement au second tour alors que les autres seront départagées au premier tour.

UN MILIEU MASCULIN

L'une des raisons pour lesquelles DreamHack organise un tournoi 100 % féminin est simple: il y a bien trop de mysoginie dans l'eSport. Le cas Katie avait fait jaser.

Katie est la première femme et joueuse de CS:GO à participer à un MDL. Bien qu'elle soit très douée, les autres joueurs préfèrent se concentrer sur son genre plutôt que sur ses capacités. En fouillant dans son passé, ils découvrent qu'elle avait changé de sexe alors qu'elle était au lycée. Ils décrètent alors qu'elle est talentueuse parce qu'elle est en fait un homme et que les hommes ont un meilleur temps de réaction que les femmes! Les mauvais perdants! Evidemment, leur théorie est complètement fausse et n'a aucun fondement scientifique!

C'est à cause de ce genre de situation, sans parler du harcélement en ligne que beaucoup de femmes ne s'adonnent pas aux jeux vidéos en ligne et de façon compétitive. DreamHack veut aider les joueuses à s'imposer et à être respectées par la gente masculine. Le but est de faire de l'eSport, un milieu asexué.

Malick YUNG

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram