fbpx
French VERSION

ESS : Les raisons du divorce avec le Brésilien Vieira

Après 42 jours à la tête de l’Etoile sportive du Sahel, le technicien brésilien, Jorvan Vieira, n’a convaincu quasiment personne. Le club a d’ailleurs viré le technicien de 67 ans dans la soirée du lundi.

Vieira lors de sa signature à l'Etoile du Sahel

Sur la planète foot, quand on évoque le Brésil, on pense forcément à Zico, Garrincha, Socrates, Romario, Ronaldinho, Ronaldo ‘’le vrai’’. Mais surtout à l’éternel Roi Pelé. Les plus grandes incarnations du football plaisir. Le spectacle avant le résultat. Le plaisir sublime de voir des jeunes hommes s’amuser dans un rectangle vert et faire vibrer le spectateur. La Joga bonita en somme. Après tout, le foot n’est qu’un jeu. Et il est bon de prendre du plaisir en suivant ce qui doit être une véritable symphonie. C’est pour toutes ses raisons que la Direction de l’Etoile sportive du Sahel est allée chercher le technicien brésilien, Jorvan Vieira. A coup de milliers de dollars en plus.

Cependant, au-delà des résultats en demi-teinte, le contenu des rencontres de l'Etoile du Sahel laisse vraiment à désirer. Après 7 journées, le grand club de Sousse ne compte d’ailleurs que 10 points. Et n’occupe ‘’que’’ la 6e place au classement. Les hommes de Jorvan Vieira ont en effet enregistré 3 succès, concédé un nul mais ils ont déjà essuyé 2 revers. Pas très reluisant pour un club qui vise toujours le sommet. Surtout l’une des défaites, c’était le premier jour de l’année 2021 contre le grand rival, l’Espérance sportive de Tunis. C’est trop pour les dirigeants de l'Etoile du Sahel qui ont donc mis fin au supplice, hier nuit. Ils ont ainsi viré Vieira.

Nafkha sur le banc en attendant Dridi

Et pourtant, le 30 novembre 2020, l’Etoile du Sahel, officialisait en grande pompe la signature de contrat du technicien brésilien, Vieira. Ce ténor de la Tunisie croyait recruter l’homme qui pourrait permettre à sa formation de contester la suprématie de la très «détestée» Espérance de Tunis. Mais depuis 40 jours, les supporters et les dirigeants attendent en vain ce match référence des poulains de Vieira. Le jeu proposé est carrément laborieux. Et il est surtout indigne d’un géant de la Tunisie qui contemple dans son armoire 10 trophées de championnat et 10 Coupes de Tunisie. Or à Sousse, il n’y a jamais de période de grâce. Le président Ridha Charfeddine met en effet des moyens colossaux. Cependant, il exige de bons résultats dans la foulée.

Les nombreux fans de sa paisible ville ne tolèrent pas non plus des résultats même moyens. Avec Vieira malheureusement, l’Etoile du Sahel est devenue une équipe défensive : 6 buts encaissés en 7 journées et 8 inscrits. Inadmissible à Sousse. Les dirigeants n’ont donc pas attendu le grand choc contre le Club Africain pour le compte de la 8e pour virer l’ancien coach d’Ismaily, du Zamalek et de l’Irak. C’est Mohamed Ali Nafkha qui a été choisi pour assurer l’intérim en attendant la signature du coach Lassaad Dridi. Le technicien tunisien pourrait bien s'engager dans les prochaines heures. Et finalement la page Vieira à l'Etoile du Sahel n’aura été qu’une transition…

Ablaye DIALLO

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram