fbpx
French VERSION
,

Feguifoot : Antonio Souaré explique les raisons de son retrait

Après quelques jours de campagne tendus, Mamadou Antonio Souaré prend à contrepied tout le monde ce lundi 26 avril. Le président sortant de la Feguifoot ne briguera pas un 2e mandat. Il laisse la voie libre Kerfalla Kerfalla Person Camara, alias «KPC». Pour "les intérêts supérieurs du football guinéen".

Antonio Souaré avec Fatma Samoura
Antonio Souaré avec Fatma Samoura, SG de la FIFA

La nouvelle a surpris plus d'un. Antonio Souaré ne sera donc plus le président dé la Fédération guinéenne de football à partir du 14 mai prochain, date des élections. Il a ainsi décidé de se retirer de la course avant même le coup d’envoi. Pour apaiser la tension grandissante depuis le début de la campagne.

C’est ce que le propriétaire du Horoya AC explique d’ailleurs à travers le communique qui annonce officiellement son retrait. «Cette décision, je ne l’ignore pas, n’est pas forcément partagée par tout le monde, mais dans un souci de rapprochement et de rassemblement, à l’heure ou le devoir d’unité et d’exemplarité nous incombe, à nous dirigeants, elle reste la meilleure option pour moi» indique l’homme d’affaires de 69 ans.

Antonio Souaré, un mandat et puis s'en va...

Mamadou Antonio Souaré n'aura donc fait qu'un seul mandat. Il a, en effet, pris les commandes de la Feguifoot en 2017, après avoir dirigé pendant deux ans la Ligue de football guinéenne. Mais pour le dirigeant, les intérêts du football guinéen sont au-dessus de tout. «J’ai consacré tout mon temps, mon énergie et mes ressources personnelles au développement du football de mon pays et du continent, je ne souhaite pas être associé d’une quelconque manière au blocage de notre sport-roi» a-t-il ajouté dans son communiqué. Ainsi, M. Souaré laisse la voie libre à son principal challenger : Kerfalla Person Camara.

Président du mythique Hafia AC de Guinée, KPC  va, sauf rebondissement de dernière minute, certainement prendre le relai d’Antonio Souaré. Il lui avait déjà succédé à la Ligue professionnelle en 2017 avant de démissionner avec fracas un an plus tard. Espérons maintenant que cette décision calme la tension entre les deux camps qui n’ont cessé de s’invectiver depuis quelques jours. Jusqu’à ce que le ministre des Sports de la Guinée soit obligé de monter au créneau.

Yacine DIENG

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram