fbpx
French VERSION

FEGUIFUT : Election présidentielle sous très haute tension

La Fédération équato-guinéenne de football (FEGUIFUT) s’apprête à élire son nouveau président ce samedi. A quelques heures de la tenue de ce scrutin renvoyé à deux reprises pour manque de consensus, la tension est palpable. Si l’on en croit les déclarations des uns et des autres sur les médias locaux. Pour éviter tout débordement, l’élection a été délocalisée à Sipopo, dans la banlieue nord de Malabo.

De notre correspondant en Guinée équatoriale,

Gustavo Ndong Edu, le président sortant de la FEGUIFUT
Gustavo Ndong Edu, président sortant de la FEGUIFUT

Accusations de détournement à la FEGUIFUT

Deux candidats sont ainsi en lice pour la présidence de la FEGUIFUT : Gustavo Ndong Edu et Venancio Tomas Ndong Micha. Le premier est le président sortant de la Fédération et le second, est son premier vice-président. Gustavo Ndong Edu est accusé depuis plusieurs mois, par la plupart des clubs du championnat de détournement de plusieurs dizaines de millions de FCFA appartenant à la fédération et aux fonds Covid-19 octroyé par la FIFA et la CAF. Cette situation a conduit à l’arrêt du championnat depuis plus d’un an. 16 des 24 équipes ont, en effet, décidé de le boycotter.

Election électrique en 2017

Face à cette situation, et faute d’apporter des éclaircissements sur le sujet, les autorités policières et judiciaires entrent dans la danse. Elles convoquent Gustavo Ndong d’abord à la police judicaire. Et ensuite au tribunal de Grande instance de Malabo, pour lui demander des comptes. A la FEGUIFUT, la tension est donc palpable. «Nous voulons avoir une élection libre et transparente» indique le président de la commission électorale, Ángel Francisco Ela. Il espère ainsi réussir à apaiser les esprits. «A Bata en 2017 lors de l’élection de Gustavo Ndong Edu, le lieu du scrutin étaient comme un champ de bataille. Il a fallu l’intervention de la police pour éviter que le scrutin ne se transforme en un ring de boxe» commente un journaliste local qui avait assisté à ces renouvellements.

Venacio Tomas Ndong Micha, candidat à la présidence de la FEGUIFUT

Venacio Tomas Ndong Micha, candidat à la présidence de la FEGUIFUT

L'intervention du vice-président Teodoro Obiang Mangue

 

Cette année, la Commission électorale a dû organiser plusieurs réunions de sensibilisation. «Pour espérer la tenue de l’élection dans de bonnes conditions» selon Ángel Francisco Ela. Tout le processus électoral, jusqu'à l’élection du nouveau président de la fédération, a été rendu public.

Le vice-président de la république, Teodoro Nguema Obiang Mangue, avait réuni à la fin du mois d’avril, les deux candidats en lice, pour tenter de les ramener à la raison. Une conférence de presse avait même été organisée à l’issue de cette rencontre avec le numéro deux du régime équato-guinéen.

Gustavo Ndong Edu et Venancia Tomas Ndong avaient alors déclaré aux médias locaux, qu’un «consensus a été trouvé pour parvenir à une solution qui profitera à la fédération et au football équato-guinéen». Mais à quelques heures de l’élection, ce consensus reste fragile. Car les déclarations dans les deux camps sont toujours incendiaires.

Fabien ESSIANE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram