fbpx
French VERSION

Amedine Vicentia: le nouveau rayon de l'arbitrage féminin en Afrique

C’est un nom bien connu dans le monde de l’arbitrage africain. Elle, c’est Amedome Vicentia. L’arbitre internationale togolaise est la fierté de son pays, qui peine toujours à briller sur la scène du football continental.

Amedome Vicentia
Amedome Vicentia

Lagos abrite actuellement la Coupe Aisha Buhari, première dame du Nigeria. L’attention est surtout mise sur les stars du tournoi à savoir la Nigériane Asisat Ochoala ou encore la capitaine de l’Afrique du Sud Janine Van Wyk.

Amedome Vicentia se distingue toutefois à côté de ces joueuses. L’arbitre internationale togolaise est d'ailleurs en pleine essor.  C’est un visage bien connu des compétitions africaines. On l'a ainsi vue diriger des rencontres lors du tour préliminaire pour les Jeux olympiques Tokyo 2020 ou encore à la Can féminine au Ghana en 2018. Amedome était aussi au sifflet pour les éliminatoires de la Coupe du monde féminine U20. Une carrière assez garnie pour une arbitre qui a obtenu son certificat d’élite A en 2015. Elle s'était même classée deuxième à l’issue d’un stage d’évaluation des arbitres féminines Elite A de la CAF derrière la Zambienne Gladys Lengwe.

Amedome Vicentia officie depuis dans des matchs de championnat de son pays. Et la Togolaise n’a d'ailleurs pas tardé à se faire un nom. Amedom est en effet élue meilleure arbitre du championnat togolais de première division lors de la saison 2016-2017. Elle surclasse la gent masculine. Son objectif est d’être « la première femme africaine à officier une finale de coupe du monde féminine ». La jeune dame peut bien y parvenir. Elle  fait en effet partie des 19 arbitres présélectionnées par la FIFA pour le Mondial féminin 2023. Elle suivra des formations avant de décrocher un billet pour cette compétition qui se déroulera en Australie et en Nouvelle-Zélande. Lors de la dernière Coupe du monde en France (2019), l’Afrique était représentée par sept arbitres dont quatre assistantes.

Arbitrer en Afrique, un métier à risque

Amedome Vicentia a souvent arbitré des matchs émaillés d’incidents. Lors de la saison 2019-2020, elle est victime de la violence qui sévit dans le football togolais. Dans un match opposant Koroki de Tchamba à Sémassi de Sokodé, en Première division, Vicentia accorde un pénalty à Keroki après avoir expulsé un joueur de l’équipe adverse. Les supportes se ruent vers elle. La Togolaise bénéficie de la protection des forces de l’ordre. Connue pour sa détermination et son abnégation,  elle reprend la rencontre mais reçoit néanmoins des projectiles.

Elle est également pointée du doigt par les responsables ghanéens à la coupe  UFOA-B. Le Ghana proteste contre les décisions arbitrales de la Togolaise après la défaite des Black Starlets face à la Côte d’Ivoire (3-1). Les responsables de la sélection ghanéenne affirment même qu’elle est « un danger pour le développement du football africain » et demandent à la CAF de la suspendre. Ces incidents n’ont pas arrête la Togolaise. Amedine Vicentia continue de persévérer et fait partie des meilleures arbitres du Continent.

Amy WANE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram