fbpx
French VERSION

Tobi Amusan : «Après les JO, ma mère n'arrêtait pas de pleurer»

Quatrième au 100m haies des JO de Tokyo, Tobi Amusan a quelques jours après remporté le trophée de la Diamond League et battu le record d’Afrique. Un soulagement pour la Nigériane qui révèle que sa mère est «tombée terriblement malade après les JO parce qu’elle n’arrêtait pas de pleurer».

Tobi Amusan
Tobi Amusan, athlète nigériane spécialiste du 100m haies

Pour Tobi Amusan, la désillusion a été très grande à Tokyo. L’athlète nigériane est passée juste à côté d’une médaille olympique. Elle a, en effet, terminé quatrième de la finale du 100m haies. La place la plus frustrante pour un athlète.

Cette déception a d’ailleurs eu de graves conséquences dans sa vie familiale. «Ce fut une période très difficile pour moi, mais je n'ai jamais abandonné. Ma mère est tombée terriblement malade parce qu’elle pleurait si fort» révèle Tobi Amusan au cours d’un entretien avec World Athletics.

Heureusement pour l’athlète, elle a pu rapidement digérer cette contre-performance. C’est vrai que rien n’est comparable à une médaille olympique dans l’athlétisme mais la Nigériane s’est consolée avec la Diamond League, plus grand championnat d’athlétisme.

Tobi Amusan

Tobi Amusan

Tobi Amusan veut tout gagner en 2022

Depuis son échec dans la capitale japonaise, elle passe d’ailleurs tous les obstacles avec brio et détermination (Zagreb, Zurich et Bruxelles). A Zurich, il y a deux semaines, Tobi Amusan a battu le record d’Afrique de sa discipline en triomphant en 12s42, améliorant ainsi de deux centièmes, la marque de sa compatriote Glory Alozie (12.44s).

Sa mère a été sa plus grande motivation. «Ce trophée est pour maman. Je suis vraiment heureuse de lui avoir donné une raison de sourire à nouveau. Elle est mon pilier et elle se lève à 2h ou 3h du matin (heure nigériane) pour me regarder courir» dit-t-elle.

Tobi Amusan ne compte toutefois pas s’arrêter à ses succès dans les meetings. L’athlète de 24 ans espère décrocher un titre aux Mondiaux d’Oregon en 2022. «Je veux être la fille qui gagne toutes les compétitions et non la fille qui a ‘’failli’’ gagner» assure la double médaillée d’or aux Jeux Africains.

Demba VARORE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram