fbpx
French VERSION

Fennecs : le banc veut bousculer la hiérarchie 

L’équipe d’Algérie pourrait connaitre des changements durant la prochaine compagne de qualification pour le Mondial 2022. En effet, on note l'émergence de quelques pépites comme Ramiz Zerrouki et le retour après 2 ans de Rachid Ghezzal. 

Ramiz Zerrouki, la nouvelle pépite des Fennecs

Si le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, a toujours fait confiance à un même onze dans son traditionnel 4-3-3, qui lui a permis de gagner  la CAN 2019 en Egypte. Il pourrait y apporter des changements durant les prochains mois.

Les Fennecs ont survolé le groupe H des éliminatoires de la CAN 2021. Ils ont fini en tête avec 14 pts (4 victoires et 2 nuls). L'Algérie a infligé un carton au Botswana (5-0), lors de la 6e et dernière journée. Cette rencontre a permis au staff technique de voir de nouveaux joueurs.

Ramiz Zerrouki, la nouvelle trouvaille de Belmadi

C’est ainsi que les supporters d’El Khadra ont découvert le jeune milieu de terrain du FC Twente, Ramiz Zerrouki. Agé de 22 ans, le joueur formé à l’Ajax Amsterdam a semble-t-il convaincu Djamel Belmadi. « Ramiz est arrivé avec un peu de timidité. Ce qui est tout à fait normal, peut-être par rapport à son âge et aux difficultés de la langue, a admis le technicien algérien en conférence de presse. Il a fait une deuxième mi-temps très intéressante, il est très intelligent, et il n’a pas de soucis avec le ballon. Du bon augure pour lui et pour l’équipe nationale. »

Lancé à l’heure de jeu en Zambie pour ses premières minutes sous le maillot de la sélection algérienne, le néo-international a été inclus dans le onze de départ lors de la seconde rencontre de ce mois de mars.

Inconnu au bataillon, le joueur du championnat néerlandais a évolué en sentinelle. Un poste occupé habituellement par Adlène Guedioura (35 ans), le milieu de terrain d’Al-Gharafa SC. S’approchant de la fin de son aventure internationale, l’ancien de Nottingham Forest et Crystal Palace s’est brillamment imposé dans le compartiment défensif de l'entrejeu depuis l’arrivée de Djamel Belmadi en 2018. Il pourrait bien être bousculé par Ramiz Zerrouki.

Mobile et disponible pour ses coéquipiers, le joueur de 22 ans a récupéré de nombreux ballons face aux Zèbres, lundi soir au stade Mustapha Tchaker. Après une première mi-temps timide où il s’est contenté de jouer l’assurance en remettant la balle dans l’axe centrale, il s’est libéré durant la seconde manche. Il a souvent trouvé Ismael Bennacer et Sofiane Feghouli en jouant plus vers l’avant cette fois-ci.

Rachid Ghezzal, le grand retour

En plus de Ramiz Zerrouki, un autre jeune a fait son baptême de feu avec l’équipe d’Algérie. Il s’agit de l’arrière gauche du CD Tondela (D1 Portugal), Naoufel Khacef. Entré en jeu à la 77e minute de jeu à la place de Djamel Benlamri, l’ancien latéral du NA Hussein Dey a poussé Ramy Bensebaini dans l’axe et a occupé le flanc gauche de la défense. N’ayant pas eu le temps nécessaire pour s’affirmer dans son couloir, Naoufel Khacef s’est contenté de quelques montées dans un match à sens unique et où il n’a pas eu grand-chose à faire sur le plan défensif.

Cette fenêtre internationale du mois de mars a aussi permis à l’attaquant du Beşiktaş, Rachid Ghezzal, de marquer de précieux points auprès du staff algérien. Titularisé au poste d’ailier droit à la place du capitaine, Riyad Mahrez, absent lors du premier match à cause des restrictions sanitaires, l’attaquant formé à l’Olympique Lyonnais a prouvé qu’il pouvait aisément prétendre à plus de temps de jeu.

Buteur et passeur décisif pour sa première titularisation depuis le 16 octobre 2018, Rachid Ghezzal a été l’un des grands artisans de la grosse prestation des Verts au National Heroes Stadium de Lusaka. Absent des regroupements de l’équipe d’Algérie depuis un certain temps, il s’était confié au sujet de son retour en sélection en conférence de presse : « Heureux de retrouver l’équipe nationale après deux ans d’absence. Aujourd’hui ça se passe très bien avec mon club, donc, je suis naturellement très heureux d’y revenir. En tous cas, Il y a toujours cette solidarité et cette ambiance en équipe nationale. »

Belmadi a du boulot

Excellent sous le maillot du Beşiktaş avec qui il a réussi à se hisser en tête du classement des passeurs décisifs de Super Lig avec 13 offrandes, l’ancien attaquant de l’AS Monaco est en train de réussir son objectif de relance après un prêt peu concluant à la Fiorentina la saison dernière. Une bonne nouvelle pour les Verts qui détiennent désormais une doublure sérieuse pour Riyad Mahrez.

En plus d’avoir un onze performant, le sélectionneur algérien peut aussi compter sur des remplaçants prêts à saisir leurs chances. En plus de Ramiz Zerrouki et Rachid Ghezzal, la liste des prétendants à une place dans l’échiquier de Djamel Belmadi sont nombreux. Islam Slimani (Lyon), Andy Delort (Montpellier), Zinedine Ferhat (Nîmes Olympique), Alexandre Oukidja (FC Metz), Hicham Boudaoui (OGC Nice) ont souvent donné satisfaction et continuent de performer en club.

Juba ARRIS

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram