Françoise Mbango: de l’or entre les mains

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

DéfisDivasFéminine ZoneFlash Infos

Françoise Mbango: de l’or entre les mains

La Camerounaise, double médaillée olympique, a ouvert il y a peu dans son pays natal , un établissement de formation aux métiers du sport.

Les Camerounais l’appellent la «perle rare». A 44 ans, Françoise Mbango Etone est l’athlète la plus capée de l’histoire olympique du pays des Lions Indomptables. Son palmarès parle pour elle: une médaille d’or du triple saut à Athènes en 2004, et une autre à Pékin en 2008, établissant la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps (15,39 m). Pourtant, elle avait failli rater cette compétition en raison d’un conflit avec la Fédération Camerounaise d’Athlétisme.

Retour d’ascenseur

Mais heureusement pour la Lionne Indomptable, «le président de la République [du Cameroun] est personnellement intervenu pour que le litige administratif qui m’opposait à ma Fédération soit résolu. Et que la sanction dont je faisais l’objet soit levée», se souvient-elle. Naturalisée française deux ans plus tard (2010), Françoise Mbango Etone n’a pourtant jamais tourné définitivement le dos à son pays natal.

Le Cameroun lui a tout donné. Elle décide donc de lui rendre la pareille. En ouvrant, il y a trois semaines, un établissement de formation aux métiers du sport. L’école, cependant la première du genre dans l’enseignement privé, propose deux filières. Les Sciences et Techniques des activités physiques et sportives (éducation physique et sportive), d’une part. De l’autre, l’entraînement sportif et management (administration du sport et évènement sportif).

Doter les sportifs d’un statut

Françoise Mbango veut ainsi combler un vide. «Nous venons en appui à l’Etat dans le cadre de la formation en sciences sportives. Le besoin est énorme et la demande y est. Nous pensons pouvoir accompagner les jeunes, de leur sortie de l’école jusqu’à leur intégration, si possible, dans diverses structures. Je n’ai pas eu cette idée juste pour former les professeurs de sports. Mais bien pour améliorer le sport camerounais d’abord», précise la promotrice.

D’ailleurs, les pensionnaires de l’établissement seront accompagnés par la double championne olympique. «Je partagerai mon expérience avec eux, assure Françoise Mbango. Je vais également convier d’autres sportifs et aussi les grands noms étrangers qui viendront intervenir dans le cadre d’échanges d’expériences. Ma principale vision est que le sportif de haut niveau au Cameroun ait un statut. Pour le comprendre, il faut savoir que le sport est une science dans toute sa composante. Si j’y parviens, je serai très satisfaite».

Kigoum WANDJI

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com