fbpx
French VERSION

Gabon : Didier Ovono n'a pas renoncé aux Panthères

Revoilà Didier Ovono. Perdu de vue depuis son départ du Paris FC en 2019, l’ancien gardien de but du Mans dépose ses valises en D4 française. Un nouveau départ pour l’ex-capitaine des Panthères du Gabon qui rêve toujours d’un retour en sélection.

A 38 ans, Didier Ovono (Gabon) rêve d'un retour en sélection.
A 38 ans, Didier Ovono (Gabon) rêve d'un retour en sélection.

C’est une destination qu’il n’aurait jamais imaginée dix ans en arrière. Didier Ovono va rebondir à Haguenau, club de National 2, en France. Un ultime défi pour l’ex-star de la sélection gabonaise. Pour certains, ça sent le chant du cygne. Mais pas pour le vétéran. Non. Didier Ovono refuse d’être enterré dans le plus grand anonymat. Même à 38 piges, l’ancien capitaine des Panthères se voit encore sommet. Et ce n’est pas son atterrissage forcé au quatrième étage du foot français qui l’empêche de rêver d’un nouvel envol. Alors, que ceux qui le croient perdu à jamais se calment. Ovono n’a pas dit son dernier mot. Le portier gabonais compte bien ériger le club alsacien en échelle pour un retour au sommet.

Une expérience à partager

Il est, en effet, déterminé à tisser sa toile pour... un comeback en sélection. « Je reste à la disposition de mon équipe nationale… Haguenau me donne aujourd’hui la possibilité de m’entraîner, de jouer et d’être compétitif. Il y a la CAN 2021 qui arrive. Le Gabon est toujours en course pour la qualification. », souligne-t-il dans un entretien avec Football 365. Le retour au sommet n’est, toutefois, pas la seule motivation de ce désir de revêtir le maillot national. « J’ai été 17 ans numéro un en équipe nationale. Je me dis que cela a peut-être empêché les autres gardiens de se faire voir, et aujourd’hui j’ai envie de rendre cette expérience que j’ai acquise au fil des années ».

En contact avec le sélectionneur

Cependant, le chemin est encore long et périlleux. Ovono sait qu’Haguenau n’est pas la meilleure garantie d’une résurrection. Il va donc falloir gagner sa place en club. C'est la seule façon de prouver au coach des Panthères qu'il mérite bien une dernière pige. Sa relation avec Patrice Neveu pourrait faciliter les choses. Les deux hommes sont toujours en contact. Un bon signe. « Oui. On a discuté, on s’est envoyé des vœux pour la nouvelle année. Il m’a demandé où j’en étais. Je lui ai toujours dit que je ne voulais pas jouer plus bas qu’en National 2. Et je lui avais dit « tant que je ne suis pas au moins en N2, ne m’appelle pas. ». L’espoir reste donc permis.

Wahany Johnson SAMBOU

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram