Grace Chanda, l’étoile de Zesco

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

CompétitionsDéfisFéminine Zone

Grace Chanda, l’étoile de Zesco

Comme dans un conte de fées, la carrière de la Zambienne Grace Changa se déroule sans encombre. Les succès s’enchaînent et les grandes compétitions lui ouvrent les portes du haut niveau.

À seulement 23 ans, l’attaquante de Zesco United (D1 zambienne) et de la sélection de la Zambie a déjà pris part à deux tournois majeurs. La Coupe du monde FIFA U-17 de 2014 au Costa Rica et la CAN féminine U17 de la même année. Il ne reste à Grace que les Jeux Olympiques de Tokyo. Compétition qu’elle va disputer avec les Copper Queens de la Zambie l’été prochain.

«Nous allons représenter l’Afrique et nous promettons au continent de ne pas décevoir. Oui, c’est la première fois que nous nous qualifions. Nous allons affronter des équipes européennes et américaines pour la première fois, mais nous miserons sur le soutien de toute l’Afrique», avance Chanda dans Cafonline.

Meilleure buteuse des qualifs aux JO

Si la Zambie est qualifiée pour la première fois de son histoire aux JO, c’est en grande partie grâce aux performances de Chanda. Ses huit buts ont fait d’elle la meilleure buteuse d’Afrique dans ces qualifications. «Je me sentais bien. J’avais le sentiment que je marquerais des buts mais je ne m’attendais pas à être la meilleure. C’est un grand honneur», a déclaré la native de Ndola. Dans ces qualifications, les Zambiennes ont surpris le favori Cameroun lors du dernier obstacle. Elles ont gagné 2-1 à domicile à Lusaka après leur défaite 3-2 à l’aller.

Grace, enthousiaste, se rappelle cette prouesse devant l’une des plus belles équipes d’Afrique. «Le Cameroun est une équipe expérimentée et ses joueuses sont basées en Europe. Elles sont techniquement douées. Mais nous nous sommes battues très dur et nous étions convaincues que nous serions qualifiées malgré le revers du match aller. Nous savions que l’avantage du terrain serait la clé et le douzième homme nous a donné de l’espoir», explique Chanda. Elle est également la première Zambienne à marquer dans une Coupe du monde de football. Depuis, elle a pris du galon au sein de la sélection. Elle a guidé les Copper Queens en phase finale du tournoi de foot féminin des Jeux olympiques de Tokyo 2020. Une première chez les filles.

La fierté de Ndola

L’histoire personnelle de Chanda en tant que footballeuse a commencé en 2008 dans sa ville natale de Ndola, où elle a d’abord joué pour Kalewa Queens, son équipe scolaire Ndola Girls. Elle rejoint ensuite Zesco United où elle est pensionnaire depuis 2014.

Fait intéressant, Chanda est un produit du programme de détection de talents Airtel Rising Stars 2013 des moins de 17 ans. Exactement comme son joueur zambien préféré, la star des Chipolopolos Patson Daka.

Issue d’une famille de 8 enfants, Chanda est la fille d’un ouvrier du bâtiment et d’une femme au foyer. Même si le football a apporté une nette amélioration économique à la famille, la petite rêve de suivre les traces de ses «sœurs» Banda, Kundananji, Nachula, Misozi Zulu et Helen Mubanga, parties monnayer leur talent à l’étranger. «Cela m’affecte, oui, que mes amies soient parties, et que je joue toujours en Zambie. Mais je dois rester positive. Je sais que mon temps viendra également pour obtenir un contrat à l’étranger. Cela finira par venir», conclut Chanda. À chacune son tour…

Jim CEESAY

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com