fbpx
French VERSION

Guinée : le basket pris en otage par deux fédérations

Une profonde crise mine actuellement le basket guinéen. Le championnat de L1 a démarré dans la division. Deux fédérations cherchent, chacune, à conduire les rênes du basketball. Et pour l’instant, impossible pour le ministère des sports, le comité olympique et la FIBA de dénouer le problème.  

Rien ne va dans le basket guinéen miné par des querelles entre deux parties.

Le basket guinéen est dans l'impasse. Il faudra, peut-être, l’intervention du ministère des Sports pour remettre de l’ordre dans les rangs. Car, le malaise devient de plus en plus profond.

A l’origine de cette crise qui mine la famille de la balle orange, la volonté du président sortant, Sakoba Keïta, de briguer un troisième mandat. Ce qui irrite d’ailleurs, l’ancien vice-président de l’instance, Amara Babila Keïta. Ce dernier s’y oppose fermement. Il parle de violation de l’article 37 des Statuts de la FGBB. Une disposition qui limite à deux le nombre de mandats.

Amara Babila Keïta, candidat déclaré, n'attend pas que la situation revienne à la normale. Il crée ainsi sa propre fédération. Hallucinant !

Deux championnats en parallèle

Malgré un rapport du Comité Olympique guinéen, très critique d'ailleurs, à l’endroit du président sortant Sakoba Keita, ce dernier ne vacille pas et reste toujours aux affaires avec son bureau. «Si on demande à la fédération internationale de basket, au comité olympique, toutes les organisations internationales, ils reconnaissent (tous) les dirigeants du basketball guinéens que nous sommes. Et même dans les compétitions internationales, j’ai ma carte d’invitation lors de chaque compétition», soutient Oumar Sampil, secrétaire général du président sortant. Conséquence: deux championnats de L1 de basket se déroulent simultanément en Guinée.

Solution impossible ?

Lorsque le problème s’est posé, une délégation de la FIBA s’est aussitôt rendue en Guinée. Dans le souci de bien comprendre le problème. Après échanges, «il a été décidé que le dossier soit confié au comité olympique pour mettre les deux groupes ensemble», informe Kabassan Keinta, directeur national des sports.

Cependant, le comité n’est pas parvenu à trouver un consensus entre les deux parties. «Le point d’achoppement était la candidature du président sortant qui avait fait deux mandats», selon le rapport du Comité. Et dans sa conclusion, le Comité soutient qu’il ne «reconnait que les textes de 2011 qui interdisaient au président sortant de se représenter».

Une situation regrettable. Car jusqu’à présent, la FIBA n’a toujours pas pris ses responsabilités.

Mama SWAREY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

SNA LE LIVESCORE

11:35I-League
Sudeva Delhi
2 - 3
90+2 
TRAU FC
12:00Premier League
Resources Capital
0 - 4
66 
Lee Man Warriors
13:00DFB Pokal Women
Potsdam W
1 - 0
21 
Sand W
13:001. Liga Women
Slovacko W
0 - 0
24 
Plzen W
12:00Premier League
Spartak Moscow
0 - 1
61 
Rubin Kazan

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram