fbpx
French VERSION
,

Handball-CAN féminine : coup d’envoi ce mardi au Cameroun

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de handball féminin s'ouvre ce mardi au Palais des Sports de Yaoundé, au Cameroun. Après le désistement de l’Algérie, elles sont 11 équipes en lice pour le titre continental.

De notre correspondant au Cameroun, 

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de handball féminin s'ouvre ce mardi

Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de handball féminin sera donné ce mardi, au Cameroun. Au programme, le pays hôte affronte le Kenya. Un duel qui promet ainsi des étincelles au Palais des Sports de Yaoundé. Onze nations seront en compétition jusqu’au 18 juin prochain pour s’adjuger le trophée de cette 24e édition. Mais seules quelques-unes d'entre elles peuvent réellement prétendre à la couronne continentale.

L’Angola, archi favori

 

Sept médailles d’or aux Jeux Africains, treize CAN remportées dont huit consécutives entre 1998 et 2012… L’équipe nationale d’Angola est sans conteste, classée hors catégorie en Afrique. Double tenant du titre continental, le groupe entrainé par Felipe Cruz fait office d’unique favori de cette édition. Logées dans le groupe C en compagnie du Congo et du Cap-Vert, les Angolaises surfent notamment sur une incroyable dynamique depuis plus de deux décennies. Elles sont (presque) assurées de passer le premier tour.

Les outsiders

 

Quatrième lors de la précédente édition, le Cameroun fait figure d’épouvantail. L’ossature de l’équipe est constituée des principales joueuses qui ont décroché la médaille d’argent aux Jeux Africains de 2019. On y retrouve plusieurs professionnelles évoluant en Europe. Fabiola Makamte, la demi-centre du HBF Montpellier-Frontignan (France). Ou encore la gardienne d’Antalya Konyaalti en Turquie, Noëlle Mben Bediang. Ambitieuses, les Camerounaises veulent aussi bien figurer dans le tournoi. Derrière, la RD Congo et le Sénégal, respectivement médaillé de bronze et d’argent à la précédente CAN, sont également de grands prétendants au titre.

Les possibles surprises

 

Sans faire de bruit, la Tunisie est l’une des équipes à surveiller de près durant ce tournoi. Trois fois championne d’Afrique (1974, 1976 et 2014), cinq fois deuxième et deux fois troisième, elle a toutefois, l’ambition et les moyens de terminer sur le podium . Les Tunisiennes pourront en effet, compter sur des joueuses issues de la sélection championne d’Afrique junior 2019. Privées de gros noms tels que Chayma Jouini, Amel Hamrouni et Bochra Chamiki, en raison du Covid-19, la Tunisie tout comme le Nigeria, constituent cependant, des valeurs sures.

Ces nations, toutes médaillées sur la scène continentale ces dernières années, semblent par ailleurs, partir avec de l'avance sur des équipes comme le Congo, le Cap-Vert ou Madagascar. Mais dans une compétition où le moindre faux pas peut s'avérer fatal, tout est possible. Encore plus cette année où le contexte sanitaire a empêché certaines sélections de rassembler tous leurs talents. Alors que cette CAN permettra pour la première fois, aux quatre premières équipes de se qualifier pour le Mondial féminin. Ce sera du 2 au 19 décembre 2021 en Espagne.

Kigoum WANDJI

 

Les Groupes de la compétition

 

 Groupe A : Sénégal, Tunisie, Guinée Conakry, Madagascar

Groupe B : RD Congo, Cameroun, Nigeria, Kenya

Groupe C : Angola, Congo, Cap-Vert

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram