Handball : Doungou Camara, une nouvelle saison et plein d’ambitions

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

CompétitionsDéfisFéminine Zone

Handball : Doungou Camara, une nouvelle saison et plein d’ambitions

Après trois saisons en deuxième division, la capitaine de l’équipe nationale du Sénégal de Handball retrouve l’élite française. L’arrière de 25 ans est, dans un entretien accordé à handball.org, revenue sur ses ambitions ainsi que les hauts et les bas qu’elle a traversés.

Raissa Dapina, Laura Kamdop, Amina Sangharé et maintenant Doungou Camara : Fleury Loiret handball aime décidément les Sénégalaises. On peut même y ajouter la jeune Sophie Kébé, née en France en 2001, d’un papa sénégalais. C’est dire que la dernière venue, Doungou Camara n’a eu aucun problème pour s’intégrer. «Je pense avoir fait le bon choix en rejoignant Fleury cet été. Quand Fleury m’a contacté, je n’ai pas hésité une seule seconde, et je ne regrette pas du tout. J’ai retrouvé plusieurs filles de la sélection dans l’équipe, et ça a forcément facilité mon intégration dans le groupe» avoue d’ailleurs la capitaine du Sénégal.

Trois ans avoir quitté Paris et rejoint le Havre en D2, l’arrière signe ainsi son retour au sein de l’élite du handball français. «Cela fait énormément plaisir de rejouer en LFH. Je me sentais très bien dans ce championnat lorsque je jouais à Issy Paris, et retrouver ce niveau c’est un vrai bonheur» poursuit Doungou.

Le Mondial, un bon tremplin

Pour elle, avoir disputé le Mondial de handball au Japon avec le Sénégal a été un très bon tremplin pour rebondir au haut niveau. Cadre du sélectionneur sénégalais, Fred Bougeant, Doungou n’était pas dans le groupe du Sénégal, vice-championne d’Afrique 2018. Elle a, en effet, passé plus de cinq mois à soigner son genou après une grave blessure. Cependant, elle a pu prendre part au Mondial 2019. «J’avais besoin de me relancer après ma blessure, et les championnats du Monde au Japon m’ont beaucoup aidé. J’ai retrouvé de très bonnes sensations pendant cette compétition, et ça m’a vraiment motivé. Je me posais beaucoup de questions avant ça, je n’arrivais pas à trouver mes marques en deuxième division, et ça a été une période pas évidente. Pendant le Mondial, j’ai vraiment pris du plaisir à être sur le terrain, à enchainer les matchs, même si physiquement ce n’était pas facile de tenir le rythme» confie l’internationale sénégalaise, née en Ile de France en 1995.

Coupe d’Europe

Après 4 journées, Fleury champion de France de handball en 2013, occupe la 7ème place sur 14 équipes. Avec tout de même un match en moins. La Lionne et ses partenaires comptabilisent 7 points, deux victoires et une défaite. Elles ont trois longueurs de retard sur le leader Bourg dont le calendrier est à jour. Doungou espère que son équipe va au fil des journées intégrer carrément le wagon de tête. «C’est le début de la saison, nous n’avons pas pu jouer beaucoup de matchs amicaux pendant notre préparation estivale, et nous allons nous améliorer au fil des journées. J’espère vraiment pouvoir apporter à l’équipe cette saison. Nous avons beaucoup de rotations sur la base arrière, l’arrivée d’Isabel Guialo apporte beaucoup à l’équipe aussi, et il faut maintenant que le collectif monte en puissance».

Il le faut surtout pour les compétitions européennes. «Retrouver la coupe d’Europe va être un moment très fort pour moi. Avec Paris, j’ai eu la chance d’avoir du temps de jeu sur les matchs européens, et j’ai hâte que la compétition commence avec Fleury. J’aime jouer tous les trois jours, et ça va être très excitant. Le club a un vrai vécu sur la scène européenne, et j’espère que ça va bien se passer» conclut Doungou Camara.

Yacine DIENG

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com