fbpx
LIVE
4

MATCHS DU JOUR 4

16H00 AS Indenié Abengourou - AS Denguélé d'Odienné
15H00 Pharco - Zamalek SC
16H00 Djoliba AC Bamako - Lafia Club de Bamako
18H00 AS Black Stars - AS Korofina
, , ,

Handisport-Cameroun : le président de la Fédération dans la tourmente

A la suite d'un témoignage d'une athlète diffusé sur Facebook, le président de la Fédération camerounaise des sports pour déficients physiques voit de nombreuses voix s'élever contre ses méthodes. Dans une enquête publiée par le journaliste Romain Molina, plusieurs sportifs camerounais ont décidé de sortir du silence pour dénoncer ses agissements.

Hervé Guy Ngoyo Ngon.

Droit de cuissage, viol, racket, chantage, intimidation ou encore vengeance : la liste des griefs à l'encontre d'Hervé Guy Ngoyo Ngon à de quoi interpeller. Le président de la Fédération camerounaise des sports pour déficients physiques, ferait régner un régime de terreur sur les athlètes qui sont sous la tutelle de son instance. Dans une enquête publiée par le journaliste Romain Molina et publiée sur Blast, plusieurs athlètes handisport au Cameroun ont décidé de briser l'omerta et dénoncer des agissements qui seraient devenus courants depuis la prise de fonction du dirigeant, en 2011.

Lire sur le sujet : Football : des décennies de chantages, abus sexuels sur mineurs et pédocriminalité en RDC

Le récit d'un viol enflamme la toile

Tout est parti d'un témoignage audio, partagé par Nzui Manto, activiste en exil. Dans ce témoignage, une ancienne athlète paralympique camerounaise décrit le viol qu'elle a subi d'Hervé Guy Ngoyo Ngon. « Il me jette sur le lit. J’essaye de m’en sortir mais il utilise sa force jusqu’à ce qu’il me pénètre. J’ai les larmes dans mes yeux. Personne n’est là pour venir me sauver. Quand il a fini de faire ses bêtises, tout ce que j’ai fait c’est me redresser et espérer que je ne serai pas malade lorsque je ferai le test », détaille t-elle notamment.

Un récit qui a poussé d'autres athlètes à prendre la parole pour tenter d'en finir avec ce système qu'ils disent avoir déjà dénoncé auprès des instances nationales, sans changement constaté. « C’est terrible, mais c’est une réalité qu’on subit depuis une dizaine d’années. Beaucoup de mes camarades ont subi ces attouchements. Si vous refusez, comme moi, vous êtes écarté des compétitions internationales », renchérit Mimozette Nghamsi, athlète de powerlifting.

Un système de racket sur les primes

Parmi les autres griefs, l'instauration d'un véritable système de ponction sur les primes des sportifs. Interrogés par Romain Molina, trois athlètes handisport ont confié qu'ils devaient remettre 10% de leurs primes au dirigeant pour pouvoir ensuite participer à des compétitions internationales. Une pratique qu'ils ont refusé et qui leur valu une mise à l'écart. « On a refusé, donc il s’est vengé sur nous l’année suivante aux Jeux africains organisés à Brazzaville, Sur les deux disciplines qu’il pouvait inscrire, il a choisi d’envoyer uniquement l’athlétisme, un domaine qu’il contrôlait davantage. On a dû passer par le Comité international paralympique et une pression du ministère des Sports pour qu’ils obligent ce monsieur à envoyer aussi les athlètes du powerlifting. C’était une vengeance », raconte Francis Biwolé Nkodo.

Des dérives dénoncées dans un courrier en date du 28 juin 2021, adressé au ministre des Sports du Cameroun, Narcisse Mouelle Kombi. Une missive restée lettre morte pour l'heure, alors que le collectif des para-athlètes et des personnes handicapées du Cameroun et de la diaspora demande la dissolution du bureau exécutif du comité paralympique camerounais. Face à ce mutisme constaté et à l'inaction des instances pour l'heure, l'enquête de Blast indique que de nombreux sportifs camerounais sont face à un dilemme : mettre un terme à leur carrière, ou alors prendre la voie de l’exil, à l'instar de Mimozette Nghamsi. « Je vis en France, désormais. J’ai été quatre fois championne de France mais je suis traitée comme une rebelle dans ma fédération, car je refuse ce système », déplore t-elle.

Auteur

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
ÇA BOUGE SUR LES RÉSEAUX

🏟️ Le Mozambique risque fortement de ne pas pouvoir recevoir le Sénégal à domicile

🔗 https://sportnewsafrica.com/breve/can-2023-mozambique-senegal-menacee/

#SNA

🏐🇨🇲 Un gros risque de suspension par la Fédération internationale pèse désormais sur la FECAVOLLEY au Cameroun où 2 camps se disputent la présidence, avec une implication importante du ministère des Sports.

🔗 https://sportnewsafrica.com/a-la-une/cameroun-la-fecavolley-en-crise-deux-presidents-autoproclames/

#SNA

🇨🇩⚽️L’AS Otoho sacrée championne de la mi-saison malgré le partage de point

#Sna #Asotoho #Ligue1congo

https://sportnewsafrica.com/breve/congo-ligue-1-j13-le-derby-du-sommet-se-solde-par-un-nul/

🇲🇦🎾Précieuse victoire pour l’équipe marocaine

#Sna #CoupeDavis #Maroc

https://sportnewsafrica.com/breve/coupe-davis-le-maroc-consolide-sa-place-dans-le-groupe-mondial-ii/

Load More...
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
chevron-right
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram