Il y a 47 ans, nous quittait le légendaire Abébé Bikila

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Kongossa

Il y a 47 ans, nous quittait le légendaire Abébé Bikila

Beaucoup de jeunes sportifs ne le connaissent certainement pas. Mais bien avant les légendes Haile Gebreselassié et Kenenisa Bekele, un Ethiopien a régné sur le marathon mondial. Lui, c’est Abébé Bikila, la première grande star de l’athlétisme africain.

Le hasard a voulu qu’Abébé Bikila quitte ce monde en 1973, l’année de la naissance de son compatriote et digne héritier Haile Gebreselassié (2 médailles d’or olympique et 8 aux Mondiaux). C’était un 25 octobre.

La vie de ce champion hors pair est d’ailleurs remplie de ce genre de coïncidences. Par exemple, il est né un 7 août 1932. Ce jour-là, se déroule à Los Angeles, le marathon des Jeux Olympiques. 28 ans après en Italie, Abébé Bikila remporte très aisément le marathon des JO 1960 de Rome. Pieds nus, il court et triomphe dans la capitale de l’Italie, pays qui a voulu envahir l’Ethiopie durant l’enfance du marathonien. Bikila devient ainsi le premier athlète d’Afrique noire, champion olympique.

Le continent tout entier l’adule. Le monde est conquis par son talent. Mais surtout par sa modestie. En 1964 aux JO de Tokyo, cette fois-ci avec des Asics aux pieds, l’Ethiopien conserve son titre au marathon. Avec quatre minutes d’avance sur son dauphin. Personne n’avait jamais réussi auparavant cet exploit au marathon. D’ailleurs depuis lors, seul l’Allemand Waldemar Cierpinski (1976 et 1980) a réalisé ce doublé. Pourtant 40 jours avant Tokyo, Abébé Bikila est passé sur le billard à cause d’une appendicite.

Série de drames au soir de sa vie

Cependant, la fin de sa vie est moins heureuse. Elle est même tragique. Avant les JO de Mexico en 1968, il se fracture le péroné. Malgré la blessure et après un traitement en Allemagne, il décide tout de même de s’aligner. Mais Abébé sera contraint d’abandonner après 15 kilomètres. Pire encore, le 22 mars 1969, il est victime d’un accident de voiture. Il passe toute la nuit bloqué dans la voiture alors que sa nuque est brisée. Le lendemain, après qu’un paysan le découvre, il est transporté à Londres par l’avion personnel de l’empereur de l’Ethiopie, Hailé Selassié.

Pendant huit mois, le double champion olympique lutte contre la mort. Il remporte son combat. Mais en garde de grosses séquelles, hélas. Désormais, le grand marathonien est obligé de rouler en fauteuil. Au quotidien. Et en 1973, le 25 octobre, la légende s’éteint à 41 ans (41 comme la distance du marathon en km à l’époque !). Il succombe d’une hémorragie cérébrale. Les médecins indiquent que cela fait partie des séquelles de son grave accident quatre ans plus tôt.

Plus de 60 000 personnes assistent aux obsèques de la légende du marathon. Ses performances restent éternelles. Mais il faut reconnaître que près d’un demi-siècle après sa disparition, l’Afrique commence à oublier cet immense champion. Le pionnier pourtant !

Demba VARORE

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com