fbpx

Isabelle Sambou, la reine de la lutte

Coptée dans le nouveau comité national de gestion de la lutte (CNG) au Sénégal, Isabelle Sambou y est chargée de développer la lutte olympique. Mai la nonuple championne d’Afrique a le background nécessaire pour relever ce nouveau défi.

Son nom est intimement lié à la lutte olympique. En Afrique, la Sénégalaise Isabelle Sambou est un symbole. Son art et son talent l’ont menée dans les plus prestigieuses des compétitions continentales et internationales. Pendant plus d’une décennie, elle a été la terreur de ses adversaires. Isabelle Sambou a été neuf fois championne d'Afrique dans la catégorie des moins de 48 kg. La reine de Mlomp (un village du sud du Sénégal) règne en maîtresse absolue, passant par toutes les émotions, du bonheur à la déception. Isabelle se construit une réputation mondiale.

Pourtant, ce n’était pas d'avance gagné pour la Lionne. Mais dans un milieu où le sport est du domaine quasi exclusif des hommes, elle s’est frayée un chemin. Avec des préjugés qui ne l’ont pas néanmoins, démontée. Au contraire. Isabelle s’est forgée une carapace pour assouvir sa passion: la lutte. «Petite, je faisais de la lutte avec frappe dans le sable. Un jour, mes frères m'ont vue et m'ont dit: ‘’Tu es forte, tu devrais faire de la lutte olympique"» raconte la jeune retraitée. Au départ, elle n’en veut pas. Puis, Isabelle finit par s'essayer à ce qui deviendra «son» sport. On est en 1999. Elle a 19 ans. Deux ans plus tard, elle participe à son premier tournoi. Et en 2004, elle devient championne d’Afrique. Une ascension rapide. La suite, on la connaît...

Championne du monde en 2009

L’Afrique en poche, Isabelle Sambou part à la conquête du monde en 2009. Un coup d’essai qui se traduira en coup de maitre. Contre toute attente, elle rafle le titre de championne du monde de lutte de plage. La consécration! Par contre, ses participations aux Jeux Olympiques sont moins glorieuses. La nonuple championne d’Afrique s’y essaie pour la première fois en 2012. Mais la marche était trop haute. Elle finit 5e dans la catégorie des moins de 48 kg. Porte-drapeau du Sénégal aux Olympiades de Rio en 2016, Isabelle Sambou subit à nouveau une déconvenue chez les 53 kg. Elle termine 8e.

Le Sénégal reconnaissant

À la fin de sa carrière, Isabelle Sambou ne pouvait rester dans son coin. Le Sénégal, reconnaissant, a besoin de sa «science» pour développer la lutte olympique. La championne est un modèle, elle représente la femme forte dans le sport sénégalais. Une envergure matérialisée par son nouveau poste. En effet, elle est la toute nouvelle 3e vice-présidente du comité national de gestion (CNG) de lutte au Sénégal. Cerise sur le gâteau, elle est chargée de la lutte olympique. Mais quoi de plus normal? Auparavant, en 2013, la Fédération internationale de lutte l'a nommée ambassadrice du Super 8. Cette campagne promeut la participation féminine dans la lutte. Isabelle Sambou reçoit en 2015, la distinction de la meilleure lutteuse africaine de la décennie. Plein succès, championne !

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

> Plus

SNA LE LIVESCORE

CA Estudiantes
1 - 0
79 
Atletico Atlanta
Fluminense
1 - 0
71 
Botafogo RJ
Ocotal
0 - 0
46 
Esteli
Rangers
0 - 0
35 
Deportes Temuco
Athletico-PR U20
1 - 0
Break Time
Atletico-MG U20
> Plus

MERCATO

> Plus
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram