fbpx
French VERSION

JO 2021-Bilan: ces pépites africaines qui ont frappé fort à Tokyo

La karatéka égyptienne Feryal Abdelaziz (+61kg), championne olympique à seulement 20 ans

La jeunesse africaine a été au rendez-vous aux Jeux olympiques Tokyo 2020. Ils ou elles ont défendu les couleurs de leurs pays de la plus belle des manières en remportant des médailles. Les jeunes athlètes du continent ont également réalisé des exploits inédits.

Tunisie, des athlètes des JOJ à Tokyo

Ahmed Hafnaoui médaillé d'or au 400 m nage

Ahmed Hafnaoui médaillé d'or au 400 m nage

La Tunisie a reconduit des athlètes qui avaient déjà participé aux Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires 2018. Il s’agit de Mohamed Khalil Jendoubi et Ahmed Ayoub Hafnaoui. Les deux sportifs ont réalisé une progression fulgurante en décrochant des médailles à Tokyo.

Le Taekwondoiste Khalil Jendoubi a ouvert le bal. Le jeune prodige de 19 ans créé en effet la sensation en gagnant l’argent dans la catégorie des -58 kg.  A 16 ans, le champion d’Afrique de 2021 avait remporté le bronze dans la catégorie des moins de 48 kg aux JOJ de Buenos Aires 2018. Jendoubi a préparé les JO hors de la Tunisie. Il a d’ailleurs remporté l’Open de Turquie en mars 2021.

Son compatriote Ahmed Ayoub en revanche, n’a pas eu cette chance. Il est resté en Tunisie pour préparer les JO.  N’empêche, il a termine sur la plus haute marche du podium. Agé seulement de 18 ans, il est sacré au 400 m nage libre. Le jeune nageur était aligné à Buenos Aires sur le 200 m, 400 m et 800 m en nage libre. Après son titre à Tokyo, il confie dans le site du CIO. «Je n’ai que 18 ans, j’ai peut-être encore deux ou trois Jeux olympiques devant moi » 

Christine Mboma, le rayon de la Namibie

Christine Mboma

Christine Mboma

Après Frankie Fredericks, la Namibie possède un autre talent, parti pour être une légende. Christine Mboma offre à son pays une médaille d’argent à seulement 18 ans. En plus d’être vice-championne olympique du 200 m, elle bat dans la foulée, le record du monde junior de la distance en 21s81. La sprinteuse devient par la même occasion, la première africaine à descendre sous les 22 secondes.

L’Ethiopie a pu compter sur sa jeunesse pour glaner ses plus beaux métaux à Tokyo. Salemon Barega a ouvert le compteur de cette contrée de l'Afrique de l'Est, en remportant l’unique médaille d’or de son pays. L’athlète de 21 ans s’impose au 10 000 m devant le favori Joshua Cheptegeui. Son compatriote Lamecha Girma, 20 ans apporte à l’Ethiopie l’argent au 3000 m steeple.

Chemutai, la pépite d’orée

L'Ougandaise Peruth Chemutai a fait honneur à l'Afrique

L’Ouganda compte deux médailles d’or à Tokyo. Peruth est championne olympique du 3000 m steeple. L’Ougandaise de 22 ans devient la première médaillée d’or olympique de son pays dans cette épreuve. Un autre jeune coureur ougandais finit également sur le podium. Il s’agit de Jacob Kiplimo. Le jeune prodige de 20 ans s’offre le bronze sur 10000 m.

Si le Ghana a pu récolter une médaille à Tokyo, c’est grâce à Samuel Takyi. Le boxeur de 20 ans gagne le bronze dans la catégorie des moins de 57 kg. Le poids plume est d’ailleurs le seul africain médaillé en boxe aux JO.

 Feryal, El Gendy,  les pionniers

L'Égyptien Ahmed Elgendy, champion du monde jeunes et juniors 2018

L'Égyptien Ahmed Elgendy

Malgré leur jeune âge, les Egyptiens Ahmed El Gendy et Feryal Abdelaziz sont devenus des pionniers dans leurs disciplines. La karatéka Abdelaziz 20 ans ,est la première médaillée d’or olympique de l’Egypte. Elle s’impose dans la catégorie des plus de 61 kg. La jeune dame ne pourra malheureusement pas défendre son titre à  Paris. Puisque le karaté n’a pas été retenu pour les JO de 2024.

Mohamed El Gendy par contre, visera probablement l’or dans la capitale française. Le jeune de 21 ans est vice-championne olympique en pentathlon moderne. Une première pour le continent. Aucun africain n’avait réussi à remporter une médaille dans cette discipline.  Il était déjà sacré aux JOJ de 2018. Son compatriote Mohamed Ibrahim El-Sayed, 23 ans s’adjuge le  bronze en lutte gréco-romaine dans la catégorie des moins de 67 kg.

Un avenir radieux attend ces jeunes athlètes. Avec une bonne préparation, ils pourront encore briller aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Amy WANE

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation
SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram