fbpx
French VERSION

JO 2021 : le fugueur ougandais retrouvé par la police japonaise

Sa cavale n’aura pas duré longtemps. Julius Ssekitoleko est retrouvé par la police japonaise, quatre jours seulement après sa disparition. L’haltérophile ougandais avait décampé du village olympique après avoir appris qu’il ne participerait plus aux Jeux olympiques (23 juillet-8 août) à cause d'une histoire de quotas.

Julius Ssekitoleko est retrouvé par la police japonaise, 4 jours après sa fugue

Porté disparu il y a quatre jours après son arrivée à Tokyo au Japon, l’haltérophile ougandais a vite été retrouvé par la police locale. Sa fugue a donc été éphémère. Car, dès le signalement de la disparition de Julius Ssekitoleko, la police japonaise a lancé une véritable chasse à l’homme.

Et au bout de 96 heures, il a été retrouvé. «L'homme a été retrouvé aujourd’hui (ce mardi 20 juillet) dans la préfecture de Mie. Il n’est ni blessé et il n’est pas aussi impliqué dans un crime», confie dans AFP, un responsable de la police d'Osaka.

Interrogé sur ses motivations, Julius Ssekitoleko a déclaré vouloir chercher du travail au Japon. Il a alors profité des Jeux olympiques pour se fondre ainsi dans la nature.

«Il avait tous ses papiers administratifs. Pour l’instant, nous ne savons pas si on doit le renvoyer vers son pays (Ouganda) ou à l'ambassade», poursuit l’officier de police japonais.

«Il n'a opposé aucune résistance»

L'alerte a été donnée vendredi après que Ssekitoleko ne s'est pas présenté à un test de coronavirus. Il n'était pas, non plus, dans sa chambre d'hôtel.

L’athlète de 20 ans avait découvert qu'il ne pourrait pas participer aux Jeux de Tokyo. Ce, en raison d'un système de quotas qui lui était défavorable. Et déjà présent sur le sol japonais, il a alors profité de cette occasion pour se faire la belle.

Une note a été trouvée dans sa chambre. Celle-ci demandait que ses affaires soient envoyées à sa famille en Ouganda. La police a déclaré que Ssekitoleko s'était rendu à Nagoya, dans le centre du Japon, puis dans la préfecture voisine de Gifu, avant de se déplacer vers le sud, à Mie.

«Il a été retrouvé dans une maison appartenant à des personnes ayant un lien avec l'homme. Ssekitoleko n'a pas opposé de résistance. Il parlait franchement. Nous l'interrogeons toujours sur ses motivations», a déclaré le responsable de la police.

Jim CEESAY

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram