fbpx
French VERSION
,

JO 2021 : le Maroc mise sur sept boxeurs pour récolter des médailles à Tokyo

Sept boxeurs marocains prendront part aux Jeux olympiques de Tokyo, au Japon. Ces derniers auront pour objectif de remporter des médailles lors de ces olympiades.

Mohammed Hamout, boxeur marocain qualifié pour les JO de Tokyo

Aux JO de Tokyo 2021, qui s’ouvrent officiellement ce vendredi 23 juillet, le Maroc sera bien représenté, notamment en boxe. En effet, le royaume chérifien comptera sept pugilistes lors de ces olympiades. Il s’agit de Rabab Cheddar (-51 kg), Khadija El Mardi (-75 kg) et Oumayma Bel Ahbib (-69 kg), chez les dames. Du côté des hommes, Youness Baala (-91 kg), Abelhaq Nadir (-63 kg), Mohamed Assaghir (-81 kg) et Mohammed Hamout (-57 kg) seront du rendez-vous.

C’était lors du tournoi préolympique à Dakar (Sénégal), en février 2020, que tous ces combattants marocains, à l’exception de Mohamed Hammout, avaient réussi, avec brio, à décrocher leurs tickets pour les joutes de Tokyo. Hammout, lui, s’était qualifié aux JO sur la base de son classement mondial (1er au classement africain en septembre 2020).

Et, lors de ces tournois de Dakar, le Royaume chérifien avait glané 8 médailles (4 or et autant en bronze), devançant l'Algérie qui a remporté 8 médailles, dont 3 en or, 4 en argent et une en bronze. Le Cameroun avait complété le podium avec 3 médailles (2 or et 1 bronze).

Les boxeurs marocains qui sont montés sur la plus haute marche du podium à Dakar étaient Rabab Cheddar (-51 kg), Khadija Mardi (-75 kg) et Oumayma Bel Ahbib (-69 kg) qui avait raflé les médailles d’or lors de ces joutes, chez les dames. Chez les hommes, l’or a été remporté par Youness Baala (-91 kg).

Comme lors des joutes de Dakar, à Tokyo, ces derniers auront aussi à cœur de monter sur le podium. Mais, ils devront toutefois hausser leur niveau s’ils espèrent graver leurs noms au palmarès des JO. À l’instar de leurs prédécesseurs les frères Abdelhaq et Mohammed Achik, médaillés de bronze, respectivement, aux JO de Séoul, 1988 (54 kg) et Barcelone, 1992 (57 kg), ou encore Tahar Tamsamani (57 kg) à Sydney, 2000 et récemment Mohammed Rabii (69 kg), à Rio de Janeiro, 2016.

Une mission qui reste à la portée des 7 pugilistes marocains. Car, s’il y a une discipline dans laquelle le Royaume chérifien s’est le mieux illustré lors des précédents JO, c’est notamment la boxe.

Jules DIA

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram