Judo: Asma Niang, la «grande» qui défie les années

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

CompétitionsDéfisFéminine Zone

Judo: Asma Niang, la «grande» qui défie les années

A 37 ans, la Franco-marocaine Asma Niang veut représenter une nouvelle fois le Maroc aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La judokate, native de Casablanca, qui a commencé cette discipline sur le tard, poursuit encore un rêve de gamine : accrocher à son cou une médaille olympique. Elle se confie à Sport News Africa.

Asma Niang, comment est née votre passion pour le judo ?

Je suis une athlète de haut niveau atypique. Car j’ai commencé le judo à 20 ans, ce qui est extrêmement rare dans le haut niveau. J’ai aussi une carrière un peu à l’envers puisque j’ai travaillé d’abord avant de pratiquer le judo. J’étais chez les Sapeurs pompiers de Paris durant 10 ans. Pour la petite histoire, mon rêve d’enfant était de faire les Jeux Olympiques en athlétisme. Mais le destin en a décidé autrement. J’ai pratiqué donc le judo à partir de 20 ans.

Quels sont les moments les plus marquants de votre carrière ?

Forcément les Jeux olympiques de Rio (2016). J’ai réussi à réaliser mon rêve au Brésil à 34 ans. Comme quoi, il n’est jamais trop tard! La phrase la plus importante pour moi c’est: «On a l’âge de ses objectifs». Rio 2016, c’était un rêve de gosse, maintenant Tokyo 2021, c’est un rêve de grande. J’ai de la maturité mais je garde toujours mon âme d’enfant. Je pense que c’est mon secret qui me garde dans le haut niveau. On oublie souvent la notion du  «JEU».  Ce n’est pas pour rien qu’on appelle cela les Jeux Olympiques. Si on oublie de jouer durant sa carrière, on passe à côté.

Après une participation aux JO, pensez-vous être suffisamment armée pour Tokyo 2020 ?

Pour moi, le sport, c’est vraiment une philosophie de vie. Je suis une athlète qui n’arrête jamais de s’entraîner, car j’aime vraiment ça. Alors, pour le coup, je garde toujours la forme et il faut toujours être prêt surtout dans cette année très difficile avec la crise sanitaire du Covid-19. Il faut réussir à garder sa motivation. Mon secret pour cela, c’est l’envie, le plaisir et la discipline.

Quels seront vos objectifs si les JO se tiennent ?

Mes objectifs sont clairs, c’est être championne olympique.

Quelles sont les prochaines échéances que vous préparez actuellement à part les JO ?

Avec le contexte actuel, les dates des compétitions changent toujours.  Mais je dois participer au Grand Slam de Budapest (Hongrie). Après cela, il y aura les championnats d’Afrique et il faut attendre encore pour le calendrier de 2021.

Vos modèles dans votre sport ou dans d’autres disciplines ?

Je n’ai pas spécialement de modèle mais je m’inspire beaucoup des athlètes de haut niveau qui sont résilients. Pour moi, ce sont les plus intelligents athlètes, car ils s’adaptent à tout.

A quel niveau situez-vous le judo marocain ?

Le judo marocain est en totale construction. Pour ma part, la seule chose que je peux espérer c’est, que le judo national brille à l’international. Et je pense que pour y arriver, c’est un travail. Il faut surtout former notre jeunesse, mettre en place plus de programmes sport-études pour former les espoirs. Pour arriver à réaliser des performances, il y a 4 piliers: technique, tactique, préparation physique, préparation mentale. Et rien ne doit être négligé. Il faut aussi mettre en place des doubles-projets pour les athlètes de haut niveau pour les garder en équilibre.

Asma Niang, quels sont vos traits de caractère ?

Je pense qu’avec la maturité on gagne de la sérénité. Mais je pense aussi que c’est ma fougue sur le tapis qui fait ce que je suis. On peut être les deux (rires).

A part le judo, quels sont vos sports préférés et vos hobbies?

Forcément, mon sport de base. Mais mon premier amour est l’athlétisme. Après, mes hobbies sont la lecture, je lis beaucoup, et je suis aussi cinéphile.

Propos recueillis par Momo HADJI

Palmarès

Asma Niang évolue dans la catégorie des moins de 70 kg sous les couleurs du Maroc. Elle remporte plusieurs titres lors des championnats d’Afrique.

Championnats d’Afrique

Or: 2013, 2016, 2017 et 2019

Argent : 2015

Bronze : 2012, 2014

Jeux panarabes 2011 (Or)

Jeux méditerranéens 2013 (Bronze)

JO 2016: Eliminée au 1er tour par la Brésilienne Maria Portela.

Vainqueur des championnats de France militaires de judo en 2007.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com