Judo/Open de Dakar: les Maghrébins absents

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

A la UneArts MartiauxAutres SportsFlash InfosJudo

Judo/Open de Dakar: les Maghrébins absents

La 4e édition de l’open africain de Dakar débute ce samedi. La tendance baissière de la pandémie au Sénégal explique le maintien de la compétition. L’absence des Maghrébins ouvre une voie royale aux combattants locaux pour faire une razzia sur ce tournoi.

Le judo reprend du service en Afrique, après une longue hibernation de 8 mois. C’est à travers l’open de Dakar, une compétition du circuit de la fédération internationale de Judo. L’occasion pour les combattants, venus d’un peu partout à travers le monde, de glaner des points en perspective des prochains jeux olympiques de Tokyo l’été 2021.

À la chasse aux points vers les J.O

Lancé il y a 4 ans, le Dakar African Open est aujourd’hui labellisé par la fédération internationale de judo. A ce titre, il fait partie du circuit qualificatif aux Jeux Olympiques. «Nous avons, à l’instar de la plupart des pays africains, un tournoi à nous au niveau de la fédération sénégalaise de judo. On a donc décidé d’initier ce tournoi il y a 4 ans. Au début c’était un tournoi qui a ensuite migré vers ce qu’on appelle un Open africain qui est aujourd’hui top sourcé par la fédération internationale de judo», informe Idrissa Diop, secrétaire général de la FSJDA.

Les soeurs sénégalaises, Monica et Georgette Sagna, médaillées d’or et d’argent(+78kg) l’an dernier à l’Open de
Dakar

À moins d’un an des Jeux Olympiques de Tokyo, l’Open de Dakar se présente comme une nouvelle opportunité pour les judokas. Ils peuvent y glaner des points pour le Ranking mondial et se qualifier pour les JO. 18 nations seront présentes sur le tatami de Dakar Arena où se dispute le tournoi. Pas moins de 81 combattants issus de trois continents vont se livrer à d’âpres duels durant ce week-end.

Les délégations maghrébines amoindries, une chance pour les Lions de briller

La situation pandémique mondiale a considérablement impacté cette 4e édition du Dakar African Open. De plus de 200 athlètes lors de la précédente édition, ils seront trois fois moins nombreux cette année. Une situation pas du goût des organisateurs mais qui pourrait faire quelques heureux. Les judokas sénégalais, souvent barrés en finale par les Algériens, Egyptiens et les Marocains, vont avoir un boulevard devant eux.

Judokas sénégalais

«Pour cette édition, on compte avoir beaucoup de médailles vu qu’il y a beaucoup d’athlètes maghrébins qui n’ont pas fait le déplacement, vu la situation sanitaire. Ça devrait être une opportunité pour nos athlètes sénégalais qui sont au nombre de 30 pour gagner plus de médailles et engranger le maximum de points pour ceux qui sont en lice au Ranking mondial en direction de Tokyo 2021», confie le secrétaire général de la FSJDA.

Samedi et dimanche, Dakar Arena devrait être le théâtre de belles empoignades entre judokas africains constituant 95% du plateau. Une semaine après Yaoundé, Dakar est parti pour être la capitale du judo continental durant ce week-end.

Moustapha M. SADIO

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com