Koulibaly-Napoli, pour le meilleur et pour le pire

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

Actus FootballChampionnat étrangerChampionnatsChampionnats de FootChampionnats étrangersChampionnats EuropéensCompétitions InternationalesFootball

Koulibaly-Napoli, pour le meilleur et pour le pire

Cet été, comme les précédents d’ailleurs, Kalidou Koulibaly a reçu plusieurs offres de courtisans de haute classe. Malgré l’argent et le challenge sportif, Naples et le Sénégalais ont résisté à la tentation. Ce vendredi, le défenseur déclare à nouveau sa flamme au Napoli.

Naples et Koulibaly, l’histoire d’amour dure depuis le 1er juillet 2014. Elle n’a certes pas donné énormément de trophées (1 Supercoupe d’Italie et 1 Coupe d’Italie), mais ça reste du win-win pour les deux parties. Le Napoli a retrouvé ses lettres de noblesse en Italie. Et le défenseur sénégalais s’est fait un nom. Inconnu du grand public à son arrivée chez les Napolitains, le Lion de la Teranga est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs défenseurs centraux du monde. En 2019, Koulibaly a même été désigné meilleur à son poste en Serie A. Une première pour un Africain.

Les vérités de Gattuso

Cependant, l’exercice 2019-2020 ne se passe pas comme prévu. Alors que le club veut absolument déloger la Juventus de son trône, il termine à la 7e place à 21 points des Turinois qui étrennent leur 8e couronne de suite. KK, pour sa part, est méconnaissable. Ses prestations indignes de son statut. Ce qu’il admet sans sourciller, ce vendredi, dans un entretien avec Sky Italia. «J’ai eu une saison (2019-2020) plus difficile même si je n’ai pas mal fait. Mais nous connaissons le niveau que j’ai et nous savions que je pouvais donner plus. Je devais revenir à mon niveau. Le coach (Gennaro Gattuso) m’a tout simplement dit la vérité en face et je suis allé travailler. Aujourd’hui nous voyons le résultat, mais nous devons être conscients que la saison est encore longue et il y a beaucoup de matchs où nous devons maintenir ce niveau», concède le Sénégalais.

Les Napolitains ont bien entamé leur opération rachat. Excepté le match perdu contre la Juve sur tapis (0-3) à cause du Covid-19, sur le terrain ils cassent tout. Parme (2-0), Genoa (6-0) et Atalanta (4-1) ont pris des tartres. Benevento a un peu résisté avant de se faire renverser (2-1).

Tout proche de la séparation

Et pourtant, les deux tourtereaux étaient proches de la séparation cet été. Koulibaly disposait d’un bon de sortie et Naples a reçu plusieurs offres venant notamment du PSG, des deux Manchester, United et City, ainsi que des deux formations londoniennes Chelsea et Tottenham. Mais comme à son habitude, le président napolitain De Laurentis s’est montré gourmand en demandant plus 75 millions d’euros pour son roc de 29 ans.

Annoncé donc partout durant le mercato, le capitaine des Lions du Sénégal est finalement resté à Naples. Des regrets? Absolument pas. «J’adore Naples et le Napoli m’aime, c’est le plus important. Je me rends toujours disponible match après match, j’ai encore trois ans de contrat, je suis calme, les équipes me cherchent mais je suis toujours là… Je joue à mon niveau et j’aide cette équipe et ces gens parce que je veux leur rendre quelque chose. Alors on verra ce qui se passe», se défend celui qui compte 252 sorties avec le Napoli. Preuve qu’il est là pour le meilleur et pour le pire.

Demba VARORE

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com