La BAL, “une aubaine” pour le basket africain

Sport News Africa

100% Africain, 100% Sport !

A la UneActus BasketballBALBasketballChampionnats de BasketL'actu SNANBA AfricaSport News Africa

La BAL, “une aubaine” pour le basket africain

Le Secrétaire général de la FIBA Afrique, Alphonse Bilé, est optimiste pour la saison  inaugurale de la Basketball Africa League (BAL). Elle a été repoussée en raison de la pandémie de Covid-19. Dans un entretien accordé au « BAL Hang Time », l’Ivoirien se dit convaincu que cette compétition transformera le visage du basket africain.

« Pour être honnête, c’est un sacré défi. Nous sommes là pour démontrer notre talent, nos capacités. Mais nous ne voulons pas décevoir. J’y crois vraiment, car la NBA a choisi de s’impliquer. Je pense que le basket africain prendra son envol. L’Afrique regorge de talent. Ce dont nous avons besoin, ce sont des infrastructures, des forces humaines et des ressources. Si nous nous professionnalisons, les clubs deviendront des structures plus fiables et indépendantes, de sorte que le basket pourra se développer plus vite dans chaque pays, même si ce dernier ne compte qu’un seul représentant en BAL. Concrètement, dans quelques années, je vois la BAL être la compétition la plus relevée d’Afrique, tous sports confondus », explique Alphonse Bilé.

La BAL remplace la Basketball League de FIBA Afrique, qui avait été organisée en mai 2019. Bilé croit au potentiel de la BAL. A ses yeux, elle profitera non seulement aux clubs, mais aussi aux fédérations locales et aux joueurs. « Si cette compétition FIBA/NBA tient ses promesses, nos jeunes n’iront pas jouer en Europe l’un ou l’autre d’entre eux ira en NBA -ou au moins ils disputeront la BAL et pourront gagner leur vie grâce à elle », explique-t-il.

Toutefois, Bilé admet qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir.  « Nous devons travailler davantage, il y a certaines contraintes et parfois, cela m’empêche de dormir. Le basket africain est sur le point de gagner ses lettres de noblesse à l’échelle internationale. Mais ça ne suffit pas, nous avons besoin de leaders »,  conclut-il.

La 1ère édition de la BAL va regrouper des représentants du Cameroun (FAP), du Mali (AS Police), de Madagascar (GNBC), du Rwanda (Patriots), du Mozambique (Ferroviario de Maputo) et d’Algérie (GS Pétroliers) ont ainsi rejoints les formations issues des nations suivantes : Nigeria (Rivers Hoopers), Angola (Petro de Luanda), Sénégal (AS Douanes), Égypte (Zamalek), Maroc (AS Salé) et Tunisie (Monastir).

Pour rappel, la saison inaugurale a été programmé en mars dernier à Dakar, avant d’être renvoyée à cause du coronavirus.

Victor BAGAYOKO

Commentez ici

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com