fbpx
French VERSION

La Ligue de football professionnel du Cameroun réhabilitée

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) demande à la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) de rétablir l‘instance en charge des championnats professionnels. Pierre Semengue vient donc de remporter une bataille contre la Fécafoot. Suspendu de ses fonctions à la LFPC qu’il dirigeait depuis sa création, le Général de l'armée obtient ainsi gain de cause devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Dans cette affaire qui oppose la Ligue et la Fédération, l’instance juridictionnelle de Lausanne tranche en déclarant que «la suspension de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun est illégale». Le TAS indique par conséquent que les droits de la Ligue «notamment ceux liés à l’organisation des championnats professionnels de football du Cameroun sont pleinement rétablis à compter du 18 octobre 2019».

Une affaire «loin d’être terminée»

Par ailleurs, le TAS ordonne à la Fécafoot de verser à la Ligue, 5 000 francs suisses (plus de 3 millions de francs CFA). C'est à titre de contribution à ses frais de procédures et d’avocat. A la Fécafoot, aucune communication officielle n’est envisagée pour le moment. «Nous avons pris acte de la décision du TAS. Nous ne pouvons faire aucun commentaire pour le moment. Etant entendu que les décisions du TAS ne sont pas susceptibles de recours», lâche un employé du service de communication de la Fécafoot.

Cameroun: bras de fer entre la FECAFOOT et la Ligue de football  professionnel - Le360afrique.com

«Nous avons une assemblée générale le 25 septembre prochain. C’est au cours de cette assemblée que la marche à suivre sera décidée. Une chose est certaine, cette affaire est loin d’être terminée», dit-il encore.

Pour un problème de statuts

Tout commence le 19 juillet 2019. La Fécafoot transmet alors à la Ligue l’ordre du jour de la session extraordinaire de son Assemblée générale du 26 du même mois. L’un des points porte en effet sur l’examen et l’adoption de certaines modifications des textes de la Ligue et de la Convention avec sa tutelle, la Fécafoot. Mais la Ligue conteste ce point. Elle estime que la Fécafoot n’a pas la compétence de modifier ses statuts.

Le 26 juillet, la Fécafoot adopte néanmoins les modifications des statuts de la Ligue qui ne réagit. Ainsi, le 5 août, elle saisit la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc). Finalement, le Comité Exécutif de la Fécafoot suspend la Ligue de Football Professionnel, pour «violation grave et réitérée de ses obligations». Décision rendue le 22 août 2019, avec effet immédiat. Le 3 septembre 2019, la Fécafoot met sur pied le Comité Technique Transitoire. Il est chargé d’organiser les championnats professionnels en lieu et place de la Ligue.

Mais le 19 février 2020, la Ligue suspendue porte l’affaire devant les juges du Tribunal Arbitral du Sport.

Kigoum WANDJI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram