fbpx
French VERSION
,

Le Bénin bétonne son dossier contre la Sierra Leone

L’affaire des tests positifs à la Covid-19, qui a empêché la tenue du match qualificatif pour la CAN 2021 entre la Sierra Leone et le Bénin, le 30 mars à Freetown, est loin d’être terminée. Les Béninois, qui estiment être victimes d’une tentative de tricherie, vont adresser à la Confédération Africaine de Football (CAF) un dossier accablant pour les Sierra-Léonais.

les Béninois comptent démonter la triche de la Sierra Leone auprès de la CAF

Le Bénin prépare sa défense dans le dossier l'opposant à la Sierra Leone. Et depuis qu’il a quitté ce pays, au lendemain d’un scénario de série Z, Michel Dussuyer n’en revient toujours pas. «Je ne comprends toujours pas comment on a pu en arriver là. J’ai vu pas mal de choses depuis que je suis dans le football, mais ce qu’ont fait les Sierra-Léonais, c’est très fort», résume le sélectionneur français des Ecureuils du Bénin.

Dans ce match décisif pour la qualification à la CAN 2021, le 30 mars dernier, les Béninois, à leur arrivée au stade de Freetown, avaient appris que cinq joueurs évoluant tous en France, étaient positifs à la Covid-19, suite aux tests effectués la veille à leur hôtel.  Saturnin Allagbé (Dijon), Khaled Adenon (Avranches), Steve Mounié (Brest), Yohan Roche (Rodez) et Jodel Dossou (Clermont Foot) avaient subi un test négatif, le samedi 27 mars, juste avant le départ pour Freetown, à l’instar de l’ensemble de la délégation. « Les Sierra-Léonais nous avaient promis que nous aurions les résultats le jour du match, avant 10 heures du matin. On ne les a pas reçus. Et quand on arrive au stade, personne n’est capable de nous fournir les documents officiels prouvant que les cinq joueurs sont infectés par le virus. Mais juste une simple feuille blanche, avec cinq inscrits. Ce n’est pas sérieux. D’ailleurs, le médecin de la sélection béninoise a relancé ses confrères de la sélection adverse pour obtenir les fameux documents, sans réponse pour l’instant» intervient l’ancien international Jean-Marc Adjovi-Boco, conseiller du ministre des Sports Oswald Homeky de poursuivre.

Le Bénin souhaite que la Sierra Leone soit disqualifiée

Les cinq joueurs béninois déclarés positifs au Covid-19 brandissent des résultats négatifs.

Les cinq joueurs béninois déclarés positifs au Covid-19 brandissent des résultats négatifs.

Sur les cinq joueurs prétendument positifs, deux d’entre eux (Mounié et Roche) avaient contracté le virus au mois de février. «Ils ont développé des anticorps, et ne peuvent donc pas être contaminés aussi rapidement une seconde fois », reprend Dussuyer. « D’ailleurs, toute la délégation a refait des tests au retour à Cotonou le mercredi 31 mars, tous négatifs. »

Allagbé, Roche, Adenon, Mounié et Dossou, juste après leur retour en France, ont de nouveau subi un test, qui s’est révélé également négatif. « En moins d’une semaine, ils ont été testés deux fois au Bénin, et une fois en France. Aucun n’est positif. Il y a donc des éléments qui tendent à prouver que la Sierra Leone a voulu tricher. Nous allons joindre au dossier que nous allons adresser à la CAF les résultats des tests effectués par les cinq joueurs », ajoute Adjovi-Boco.

Le Bénin, qui s’appuie sur des éléments incontestables, prêts à être envoyés au siège de la CAF au Caire,  n’imagine pas retourner à Freetown au mois de juin. « Si la CAF décidait malgré tout de faire jouer ce match, elle enverrait un très mauvais signal. En gros, cela signifierait qu’on peut essayer de tricher en toute impunité, sans risquer la moindre sanction.  De plus, cela nous obligerait à jouer trois fois en quinze jours en juin, puisque nous avons deux matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2022 au programme, contre la RD Congo et à Madagascar, alors que la Sierra Leone n’est pas concernée », estime Michel Dussuyer. « Ce serait désastreux pour l’image du football africain, et même pour l’Afrique. Au vu des éléments dont nous disposons, il serait logique que la Sierra Leone soit disqualifiée », ajoute Adjovi-Boco.

Osvald Homeky, qui était présent à Freetown, suit le dossier de très près, malgré un emploi du temps serré, campagne pour la prochaine élection présidentielle (le 11 avril) oblige. Une conférence de presse était prévue pour faire le point sur cette affaire le mercredi 7 avril à Cotonou, mais elle a été annulée par le ministre des Sports. « On ne sait pas si elle aura lieu ou non », souffle une source locale. Le Bénin semble déterminé à aller jusqu’au bout pour faire valoir ses arguments.

Alexis BILLEBAULT

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram