fbpx
French VERSION

Le CHAN: de la puissante RDC aux spectaculaires Marocains

Double vainqueur du CHAN (en 2009 et 2016), la République démocratique du Congo (RDC) est bien au rendez-vous. Tout comme le Maroc, par ailleurs tenant du titre. Ou encore la Libye, sacrée en 2014. Seule la Tunisie, couronnée en 2011, manque à l’appel. La 6e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) se dispute, donc, au Cameroun, à partir de ce 16 janvier au 07 février 2021. Avec, sûrement, son lot de spectacles et d’indécisions.

Le logo du 6e CHAN au Cameroun, initialement prévu en 2020

Le 6e Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) débute, ce samedi, au Cameroun. C’est un événement sportif très apprécié des joueurs locaux. C’est, en quelque sorte, leur «CAN» à eux. Lancé en 2009 par la Confédération africaine de football (CAF), ce tournoi a un passé. Tout aussi riche et passionnant.

La RDC au sommet en 2009 et 2016

La première édition se dispute du 22 février au 8 mars 2008, à Abidjan. Avec, au départ, 8 pays. La RDC finit vainqueur en dominant (2-0) en finale le Black Star, le 8 mars 2009, à Abidjan. Le premier titre des Congolais depuis la CAN 1974. La particularité de cette équipe congolaise : elle repose sur l’ossature du Tout Puissant Mazembe. Avec pas moins de 7 titulaires. À la baguette, Trésor Mputu Mabi scelle le succès de la RDC. Mais, c’est son compère de l’attaque en club, Dioko Kaluyituka, qui ouvre le score. La RDC prend ainsi sa revanche après un cinglant revers 3-0 contre les Ghanéens en poules. La Zambie s’adjuge la 3e place (2-1) devant le Sénégal.

Bis repetita en 2016. Cette fois, c’est le Mali qui trinque, 3-0 en finale, le 7 février à Kigali. L'ailier gauche Elia Meschak signe un doublé (29’ et 62’). Puis, l'attaquant Jonathan Bolingi finit le travail (73). Plus tôt dans l'après-midi, la Côte d'Ivoire s’impose (2-1) face à la Guinée, dans le match pour la troisième place. Le Rwanda, hôte du tournoi, atteint les quarts. Mais, les Amavubi s’inclinent contre le futur vainqueur, la RDC.

2011: la Tunisie, symbole de la libération du joug de Ben Ali

Mais, c’est le Soudan qui organise la 2e édition, la première à 16 équipes, du 4 au 25 février 2011. La Tunisie bat en finale l’Angola 3-0, grâce à Traoui (47), Dhaouadi (73’) et Darragi (79’). C’est une victoire que le sélectionneur Sami Trabelsi dédie au peuple tunisien, «libéré» après la chute du président Ben Ali. «Nous sommes venus à cette compétition en larmes, nous en repartons avec des larmes de joie», déclare, la voix étreinte par l’émotion, l’entraîneur des Aigles de Carthage. Le Soudan finit 3e en l’emportant devant l’Algérie (1-0).

Le CHAN 2014: la surprise Libye

La Libye est le vainqueur surprise du CHAN 2014. Son unique titre continental. C’était aux dépens du Ghana, au Cap, en Afrique du Sud. Au terme d'un match plutôt terne avec peu d'actions et sans but (0-0, TAB 4-3). La décision se fait sur un arrêt du gardien Muhammad Nashnoush et une frappe hors cadre du Ghanéen Tijane. La Libye savoure enfin son premier titre, et sa revanche, 32 ans après! En effet, les Chevaliers de la Méditerranée avaient perdu en finale de la CAN-1982, contre le Ghana. Le Nigeria prenait la troisième place en dominant le Zimbabwe (1-0).

Le CHAN 2018: le Maroc démonstratif

Le Maroc accueille la 5e édition à la suite du retrait de l’organisation au Kenya, en retard sur ses chantiers. Repêchée, l’Égypte décline au profit du Rwanda. Les villes de Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger vibrent, ainsi, au rythme du CHAN. Et des succès des Lions de l’Atlas. Tout au long du tournoi, le Maroc impressionne avec, au total, 16 buts inscrits. Dont 9 par le seul Ayoub El Kaabi, sacré meilleur buteur et meilleur joueur. Il est bien évidemment de la fête en finale, remportée (4-0) devant le Nigeria, le 4 février 2018, à Casablanca. Zakaria Hadraf, auteur d’un doublé, est le grand homme de la soirée. Mais, les Maghrébins sont aidés, en partie, par l’expulsion de Peter Moses. Le Soudan remporte une nouvelle fois la petite finale, face à la Libye (1-1, TAB 4-2).

Douze ans après la première édition, le CHAN poursuit sa route. Compétition cotée depuis 2014, les résultats comptent pour le classement FIFA. Mais c’est aussi le rendez-vous à ne pas manquer pour les recruteurs. Bien des joueurs se sont révélés au cours du tournoi. L'Algérien Hilal Soudani (2011), le Tunisien Youssef Msakni (2011), le Malien Yves Bissouma (2016), l'Ivoirien Yao Serge Nguessan (2016) ou encore le Marocain Ayoub El Kabi (2018) sont les plus célèbres.

Amina SOGUI

SNA vous en dit plus !

Pas de recommandation

SNA FLASH NEWS

MERCATO

SPORTNEWSAFRICA,
LA RÉFÉRENCE DU SPORT EN AFRIQUE
TOUS LES SPORTS
LES SPORTIFS AFRICAINS
LES CLUBS AFRICAINS
LES GRANDES COMPÉTITIONS
LES SÉLECTIONS NATIONALES
SUIVEZ-NOUS SUR :
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram